Share

Mali : L’attentat de Gao revendiqué par le groupe terroriste al-Mourabitoune


L’attentat de Gao qui a fait plus de 60 morts et plusieurs dizaines de blessés dans l’est du Mali a été revendiqué ce 18 janvier par le groupe terroriste al-Mourabitoune.

Le groupe terroriste al-Mourabitoune, qui s’étaient déjà illustré par l’attaque de l’hôtel Radisson Blu de Bamako, revendique l’attentat sanglant, à la voiture piégée dans un camp militaire près de Gao.  Le kamikaze, tué pendant son forfait avait pénétré dans le camp militaire en forçant l’entrée et en assassinant au passage des gardes. Le camp militaire de Gao compte environ 600 personnes.

Le bilan provisoire de 37 morts à la mi-journée s’est alourdi en fin de soirée. Désormais, les autorités maliennes parlent de plus de 60 morts et d’une centaine de blessés.

Le Mali est souvent victime d’attaques terroristes. Alors que le pays accueillait le 27e sommet Afrique-France du 13 au 14 janvier à Bamako, la capitale, une dépêche de l’AFP informait que l’armée française avait vraisemblablement déjoué un attentat qui visait le sommet. En effet, des terroristes kamikazes auraient été arrêtés dans le nord du Mali par les forces françaises. Ils possédaient un téléphone dans lequel on aurait retrouvé un message d’adieu adressé à des proches.

 


  1. […] du nord du pays. On se souvient encore des drapeaux djihadistes qui flottaient dans les régions de Gao et de Tombouctou ainsi que dans la ville de […]

Leave a Comment