Share

Gambie : Yahya Jammeh s’envole, les caisses de l’État aussi


Samedi 21 janvier, après plusieurs semaines de négociations pour l’emmener à quitter le pouvoir, Yahya Jammeh, président de la Gambie pendant 22 ans quittait définitivement son pays. C’est à 21h20, heure locale, que l’ancien président a quitté Banjul à bord du Falcon 900 DX du président Alpha Condé pour rejoindre Conakry (Guinée), première étape de son périple. Il s’est ensuite envolé pour Malabo (Guinée Équatoriale), son pays d’exil temporaire même si à ce jour les autorités équato-guinéennes refusent toujours pas confirmer la présence de Yahya Jammeh sur leur sol.

© STRINGER / COLLECTIF CA DOIT CHANGER / AFP

A Banjul, le départ de Yahya Jammeh a été accueilli  avec des danses et des chants d’exultation des habitants. Les gambiens sont soulagés que le départ de Yahya Jammeh n’ait pas été précédé d’une intervention militaire. En effet, des forces armées des pays membres de la CEDEAO se tenaient prêtes à passer à l’offensive si Yahya Jammeh ne renonçait pas au pouvoir pour laisser place au président élu, Adama Barrow.

« Les caisses de l’Etat sont vides »

Arrivés aux responsabilités dans ces conditions particulières, les proches du nouveau président Adama Barrow ont vite déchanté en découvrant que les caisses de l’Etat ont été littéralement vidées avant le départ en exil de Yahya Jammeh.

En effet, l’ancien président ne serait pas parti les mains vides. C’est ce qu’a affirmé Mai Ahmad Fatty, le conseiller spécial du nouveau président Adama Barrow : «En seulement deux semaines, 11,3 millions de dollars ont été vidés des caisses de l’Etat par l’ancien président et son ancien gouvernement. C’est beaucoup d’argent pour un pays qui dépense chaque année environ 4,4 millions de dollars pour le paiement de ses seuls fonctionnaires ».  Indigné, il a rajouté que «au moment où nous prenons en main le gouvernement, la Gambie est en détresse financière ».

Si cette information se vérifie dans les jours à venir, Adama Barrow encore à Dakar le temps que la MICEGA (Mission de la CEDEAO en Gambie) sécurise totalement le territoire gambien, devra faire face à une importante crise économique en rentrant à Banjul. Certaines voix s’élèvent déjà pour suggérer l’organisation d’une conférence des bailleurs de fonds pour réunir les financements nécessaires à la relance économique du pays.

Pour sa part, Yahya Jammeh a pu grâce à un avion cargo affrété par le président tchadien Idriss Deby, emporter son parc automobile et la majeure partie de ses biens personnels; il devrait donc jouir d’une retraite dorée loin du palais présidentiel de Banjul.


Leave a Comment