Share

Sénégal : 1,5 milliard de barils de pétrole au large des côtes sénégalaises


Le destin pétrolier sénégalais se confirme chaque jour un peu plus. Initialement évaluées à 641 millions de barils, les réserves du champ pétrolier SEN ont été réévaluées après une analyse affinée des données sismiques 3D. La compagnie australienne FAR Ltd, coactionnaire de ce champ pétrolier, a récemment indiqué que la nouvelle estimation se situe autour de 1,5 milliard de barils. Une belle promesse, pour le Sénégal.

Le gouvernement sénégalais s’en réjouit déjà. Le niveau de réserves pétrolières estimé dans le pays ne cesse de progresser. Ayant construit son économie autour des services, de l’agriculture et de la petite industrie, le Sénégal va dans les prochaines années rajouter l’exploitation pétrolière à ses sources de revenus. Le pays compte sur le pétrole pour booster durablement son économie.

Pour la société FAR Ltd, détentrice à 20 % du champ pétrolier SEN, les perspectives pétrolières du Sénégal sont «?intéressantes?» et sa directrice s’en réjouit.

«?Nous avons environ 7?500 kilomètres carrés de superficie sous licence au Sénégal. Avec le succès de nos découvertes dans les puits FAN-1 et SNE-1 et l’évaluation réussie du champ pétrolifère SNE, nous savons que nous disposons d’un bassin prolifique. Les nouvelles données sismiques 3D nous ont permis d’avoir confiance dans la cartographie des prospects le long de l’extension du trend SNE?» a indiqué Cath Norman, la Directrice générale de FAR Ltd visiblement satisfaite.

Les autres actionnaires des champs SEN sont l’Écossaise Cairn Energy qui en détient 40 %, l’américain ConocoPhillips, actionnaire à hauteur de 35 % et le sénégalais Petrosen qui ne détient que 10 %.

En 2015 le Sénégal ne figurait toujours pas dans la liste des pays africains producteurs du pétrole. Nul doute que la mise en exploitation à venir du champ SEN changera la donne pour le Sénégal.

Classement des pays africains producteurs de pétrole en 2015

Classement des pays africains producteurs de pétrole en 2015

Leave a Comment