Share

CAN 2017 – Combien a-t-elle coûté aux pays africains et à la CAF ?


Seize équipes se sont affrontées du 14 janvier au 5 février 2017 au Gabon lors de la 31e édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN).

Comme toujours, la compétition a créé des surprises. Les tenants du titre, les Éléphants de la Côte d’Ivoire, n’ont pas pu le maintenir quittant tôt la compétition. Les grandes équipes telles que les Lions de la Teranga du Sénégal ou les Lions de l’Atlas du Maroc n’ont pas passé le cap des quarts de finale. Et les Étalons du Burkina Faso ont épaté par leur performance.

Enveloppes budgétaires aux équipes

La CAN c’est tous les deux ans, mais les équipes ne sont pas toujours situées à temps, sur les engagements du gouvernement pour leur prise en charge et leurs primes. Tandis que certains pays communiquent tôt les enveloppes budgétaires allouées aux équipes, d’autres peinent à réunir les fonds nécessaires.

Un aperçu des budgets des huit équipes qualifiées en quarts de finale :

  • Burkina Faso :

Selon le directeur de l’administration et des finances du Ministère des Sports, Vincent de Paul Nikiéma, un budget de 2,7 milliards FCFA (4,1 million d’euros) a été décaissé pour « les primes de qualification, le stage de préparation à Marrakech et la participation au premier tour, quart de finale, demi-finale et match de classement’’. La trésorerie indique que 2,6 milliards (4 millions d’euros) ont été dépensés pour la compétition.

  • Sénégal :

Le ministre des Sports a révélé que l’enveloppe prévue pour la CAN a été arrêtée à la somme de 1,8 milliard FCFA (2,7 millions d’euros) afin de mettre l’équipe nationale dans les meilleures conditions.

  •  Ghana :

L’ancien ministre des Sports Nii Lante Vanderpuye a confirmé que le budget alloué à la CAN a été établi à 3,2 millions d’euros. Le budget couvre : une tournée d’entraînement à Abu Dhabi, la logistique, les frais des 23 joueurs ainsi que leurs bonus.

  • Maroc :

Les médias révèlent qu’un montant total de 15 millions d’euros a été alloué à la compétition.

D’autres pays ont publié les budgets alloués pour la CAN 2017. Le ministre des Sports de la Côte d’Ivoire, François Albert Amichia a déclaré qu’un budget de 3,9 milliards de francs CFA (5,9 millions d’euros) a été octroyé aux Éléphants pour la « préparation et la participation » à la compétition.

Similairement aux éditions passées, le gouvernement togolais a procédé à une mobilisation de fonds ( 7,6 millions d’euros environ 5 milliards FCFA ) pour soutenir la participation des Éperviers. Le budget total, y compris les fonds mobilisés, n’a pas été communiqué.

Notons que les pays finalistes n’ont pas rendu publiques les enveloppes budgétaires octroyées à leurs équipes.

Primes de la Confédération africaine de football (CAF)

La Confédération africaine de Football récompense les équipes prenant part à la CAN avec des primes de performance. Une équipe éliminée dès la phase de poule reçoit un peu moins de 450 000 euros, tandis qu’une équipe qui termine à la troisième place de sa poule reçoit 540 500 euros.

  • Cameroun :

Le Cameroun, champion en titre touche une prime de 3,7 millions d’euros.

  • Egypte :

L’Égypte, finaliste, touche une prime de 1,9 million d’euros

  • Burkina Faso et Ghana :

Le Burkina Faso et le Ghana, demi-finalistes, recevront chacun un chèque de 1,4 million d’euros.

  • Tunisie :

La Tunisie qui est arrivée en quarts de finale sera primée à hauteur de 750 000 euros.

Des bonus liés à l’attractivité des matchs (y compris les droits à l’image), aux zones d’appartenance des équipes et à leurs résultats sont ajoutés à ces montants.

Les seize équipes qualifiées pour la CAN 2017 étaient : l’Algérie, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, l’Égypte, le Gabon, le Ghana, la Guinée Bissau, le Mali, le Maroc, l’Ouganda, la RD Congo, le Sénégal, le Togo, la Tunisie, et le Zimbabwe.

 


Leave a Comment