Share

[Dossier 8 Mars] Kate Fotso : La Dame de fer du secteur cacao


Kate Kanyi-Tomati Fotso, reine de l’or brun © Jeune Afrique

À l’occasion de la journée mondiale de la femme qui a lieu le 8 mars, AfricaPostNews vous propose tout au long de la semaine des portraits de femmes africaines qui impactent le continent. Par la même occasion, nous vous exposerons des problématiques liées au sujet.

Mais aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir le portait d’une femme d’exception, en l’occurrence celui de Kate Fotso.

Kate Fotso est une femme qui évolue et excelle dans un milieu à prédominance masculine depuis plus de vingt ans. Cette cinquantenaire déploie ses capacités dans la gestion de son entreprise d’exportation de cacao au Cameroun. La rentabilité financière de sa société lui donne un statut de femme accomplie dans son pays.

La « Dame de Fer » du secteur du cacao est une « patronne » qui se veut exigeante sur la qualité et le rendu de ses produits. Son travail la propulse auprès des plus grands de l’Afrique Subsaharienne Francophone lui donnant ainsi accès aux personnes les plus fortunées. Le décès de son mari, en août 2016, n’aura pas freiné ses ambitions. Elle continue de gérer ses affaires et demeure l’une des femmes les plus puissantes du continent.

Femme la plus riche du Cameroun et 20e plus grosse fortune d’Afrique

Née Kate Kanyi-Tometi, elle épouse André Fotso, ex-président du groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam). Entrepreneur à succès, il est classé, en 2012, par le site Slate.fr, parmi les 10 personnes les plus influentes du Cameroun.

 Kate Fotso est une femme qui n’hésite pas à se lancer dans le monde des affaires en diversifiant son système de management et en innovant au fil des années. Elle et son mari se distinguaient d’ailleurs comme un « couple de patrons » émergents au Cameroun.

Cette femme déterminée s’impose au Cameroun comme une femme entreprenante. Elle est classée, en 2016, par le magazine Forbes comme 20e fortune d’Afrique Francophone. C’est la première femme à entrer dans le top 30 des plus grosses fortunes d’Afrique francophone ou subsaharienne. Sa fortune avoisinerait les 252 millions de dollars soit 155 milliards de francs CFA, loin derrière son compatriote Baba Danpullo qui occupe la première place de la sous-région d’Afrique francophone.

Cette Camerounaise peut être considérée, à ce jour, comme la femme la plus riche d’Afrique francophone. Ses compétences lui ont valu d’être nommée en août 2016 par la présidence de la république, représentante des chargeurs au sein du Conseil d’administration du Port autonome de Kribi.  Elle est, d’autre part, actionnaire d’Ecobank Cameroun.

Son statut de Reine de l’or brun

Son entreprise s’implante au Cameroun comme un des business les plus florissants du pays. La « Dame de Fer » de la filière cacao, comme on l’appelle encore au Cameroun, est à la tête de la société Telcar Cocoa située à Douala. Telcar Cocoa est le premier exportateur de fèves de cacao, et représente plus de 30% des volumes exportés au Cameroun. Son bilan avoisine les 48.000 tonnes de cacao exportées entre 2015 et 2016. La société de Kate Fotso est un partenaire de la firme américaine Cargill au Cameroun, ce qui lui donne la possibilité de s’impliquer dans l’encadrement de 21.000 producteurs et lui permet de certifier la fève dans son pays.

Première promotrice du cacao au Cameroun, elle s’impose redoutablement depuis une vingtaine d’années dans un domaine exclusivement réservé aux hommes. Faisant d’elle une conquérante remarquable. Son entreprise traite du cacao avec des graines de haute qualité dans l’exportation de graines et de café dans le monde entier.

La société de Kate Fotso met un point d’honneur à la livraison rapide, un problème rencontré dans le pays. Il y a trois ans, l’entreprise s’est engagée à redistribuer la plus-value de son capital en guise de primes pour les producteurs certifiés. De plus, son souci accentué de la qualité lui a permis de lancer l’académie des coopératives (Coop Academy) grâce au concours de la société financière internationale.


Leave a Comment