Share

Nigeria – Côte d’Ivoire : L’autoroute Abidjan – Lagos, bientôt une réalité ?



Le président Buhari a signé ce mardi l’instrument de ratification du traité portant sur la création du corridor Abidjan-Lagos entre les gouvernements du Nigeria, du Benin, du Togo, du Ghana et de la Côte d’Ivoire.

Lancée depuis 2013, l’idée n’a jamais été aussi prête de devenir une réalité

Le corridor Abidjan-Lagos est un projet phare du Programme pour le développement des infrastructures en Afrique (PIDA). Il a été choisi par les présidents des cinq pays concernés (Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin et Nigéria) comme l’un des projets les plus importants en Afrique de l’Ouest en termes d’intégration régionale.

L’objectif de ce Projet de Facilitation du Commerce et des Transports d’Abidjan-Lagos (ALTTFP) est de réduire les obstacles aux échanges entre les deux villes. L’idée est de faciliter la circulation des personnes et des marchandises du commerce régional et international en améliorant l’infrastructure routière et en simplifiant l’harmonisation des contrôles régissant la circulation des marchandises et des personnes.

A ce jour, sous la direction de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) un certain nombre d’investissements physiques ont été effectués dans ces pays. En Côte d’Ivoire, l’autoroute de 42,7 kilomètres entre Abidjan et Grand Bassam, finalisée en 2015, est la première partie du corridor reliant Abidjan et Lagos.


Leave a Comment