Share

RDC – Accord politique : Après l’échec des négociations le recours à la rue?


Félix Tshisekedi (en chemise rouge) s'adressant à la presse
Félix Tshisekedi (en chemise rouge) s’adressant à la presse – © facebook.com/rdc.kinshasa.3

ACTU RDC – C’était les négociations de la dernière chance, elles se sont soldées par un échec. La majorité présidentielle et le rassemblement de l’opposition ne sont pas parvenus à un accord sur les arrangements particuliers consécutifs à l’accord politique du 31 décembre 2016. L’Église catholique suspend sa médiation, l’opposition pourrait faire appel à la rue dès ce mardi.

Après plusieurs jours de négociation entre les responsables politiques congolais et la société civile, aucun accord n’a été trouvé autour de la désignation du Premier ministre et du président du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA).

L’opposition réunit ses partisans mardi

Concernant la désignation du Chef du gouvernement consensuel prévu par l’accord de la Saint Sylvestre, la majorité présidentielle et le rassemblement de l’opposition ont campé sur leur position.

Le nouveau Premier ministre doit être issu des rangs de l’opposition. Cependant, la majorité présidentielle n’a cessé d’exiger que l’opposition propose 3 personnalités au président Joseph Kabila pour qu’il choisisse parmi elles le Premier ministre. Le rassemblement de l’opposition s’y refuse arguant qu’il ne revient pas à Joseph Kabila de choisir le Premier ministre. Pour les opposants, l’accord du 31 décembre leur réserve cette prérogative.

Face à l’impasse, l’Église catholique qui assurait jusque-là la médiation entre les parties a décidé de mettre un terme à sa mission de bons offices. Au sein de la majorité présidentielle, les responsables accusent les opposants d’avoir bloqué les négociations.

L’opposition quant à elle dit avoir pris acte de l’échec des négociations et de l’abandon de la médiation catholique.

« C’est un jour triste pour le Congo, pour les Congolais, vers qui vont nos pensées parce que le pays traverse des moments douloureux et aurait voulu que sa classe politique démontre plus de sursauts patriotiques […] Pour ce qui est du rassemblement nous avons fait tout ce qui était dans la mesure du possible » a déclaré Félix Tshisekedi, l’un des leaders du rassemblement de l’opposition.

Le rassemblement de l’opposition a lancé un appel à ses partisans pour un rassemblement ce 28 mars au cours duquel il va communiquer sa position officielle. Face à l’échec des négociations, certains de ses responsables envisagent des manifestations de rue.

Pour rappel la crise politique en RDC en consécutive au maintien au pouvoir du président Joseph Kabila après la fin de son mandat en décembre 2016. La contestation populaire violemment réprimée a conduit les évêques catholiques à ouvrir une médiation qui a abouti à la signature d’un accord de sortie de crise entre la majorité et l’opposition le 31 décembre 2016.


Leave a Comment