Share

Nigeria : Une épidémie de méningite tue 269 personnes


Selon l’OMS, la situation est actuellement alarmante au Nigeria.

Le Nigeria est en alerte rouge. Les autorités sanitaires annoncent qu’au moins 269 personnes sont décédées ces cinq derniers mois à cause d’une nouvelle épidémie de méningite qui sévit dans le pays.

Le Nigeria, géant ouest-africain de 180 millions d’habitants, se situe sur la « ceinture de la méningite », qui s’étend du Sénégal à l’ouest jusqu’en Éthiopie à l’est. Ainsi, le pays est souvent secoué par des épidémies de méningite.

L’épidémie actuelle de méningite qui a commencé en décembre 2016 sévit dans plusieurs États. Selon le Centre national de surveillance des maladies d’Abuja, elle a par ailleurs affecté environ 1828 personnes et a tué pas moins de 269 malades.

Par ailleurs, des tests en laboratoire ont confirmé que cette méningite était un nouveau type de souche C de la maladie. La méningite provoque une inflammation aiguë des couches externes du cerveau et de la moelle épinière.

6 États durement affectés par la maladie

Au Nigeria, ce sont les enfants de 5 à 14 ans qui représentent le groupe d’âge le plus touché. Le territoire fédéral de la capitale Abuja, est la zone la plus affectée du pays. D’autres États sont également en alerte rouge.  Ce sont les États du nord du pays tels que Sokoto, Katsina, Kebbi, Niger, Zamfara, qui ont atteint le seuil épidémique. Zamfara enregistre à lui seul 29 décès pour 590 cas.

L’épidémie actuelle est la pire au Nigeria depuis 2009. Cette année-là, au moins 156 personnes avaient été tuées. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé une vaste campagne de vaccination pour contrer l’épidémie.  Il y a 2 ans, le Nigeria et son voisin le Niger ont été durement affectés par des épidémies de méningite qui ont fait plus de 1.100 morts.

 

 


Leave a Comment