Share

Joel Embiid : Une étoile camerounaise en NBA


Joel Embiid, pivot des Philadelphie 76ers © Journal du Cameroun

Joel Hans Embiid, né à Yaoundé au Cameroun, est un basketteur professionnel de l’équipe NBA de Philadelphie. Il joue la position de pivot, chez les 76ers. Joel Embiid est jeune (23ans), grand (213cm), puissant et rapide. Doté d’une technique rare chez les joueurs de sa position et taille, on le compare à des légendes comme Hakeem Olajuwon dont il s’est inspiré en grandissant.

Joel Embiid rêvait de jouer au Volleyball en Europe lorsqu’il commence à jouer au basket à l’âge de 15 ans. Il fut repéré dans le camp de basketball d’un joueur NBA camerounais, Luc Mbah a Moute (Los Angeles Clippers), originaire lui aussi de Yaoundé. A l’âge de 16 ans et avec Luc comme tuteur, il arrive aux Etats-Unis afin de poursuivre une carrière de basketteur au plus haut niveau.

Sur place, il va à l’académie Montverde mais n’y restera qu’une année faute à un temps de jeu insuffisant. C’est alors qu’il s’inscrit à The Rock School, une académie chrétienne à Gainesville en Floride. Durant sa dernière année, il mènera l’équipe au titre de champion de l’état de Floride avec 33 victoires pour 4 défaites enregistrant une moyenne de 13.0 points, 9.7 rebonds et 1.9 contres par match. Impressionnant !

Cette ligne de statistiques n’est pas passé inaperçu chez les recruteurs de l’université du Kansas qui le contacte en novembre 2012.

Un passage éclair à Kansas University

Embiid à l’entrainement à l’université du Kansas © nj.com

Joel Embiid ne jouera qu’une année dans cette université. De 2013 à 2014, il jouera 28 matchs en tournant à 11.2 points, 2.6 contres, 1.4 passes décisives par match. Tout cela en ne jouant que 23 minutes seulement à chaque rencontre. Ses statistiques et sa présence sur le terrain lui vaudront une place dans les 30 finalistes pour le trophée Naismith du meilleur joueur universitaire de l’année.

Une fracture de fatigue dans le dos mettra fin à sa seule et unique saison universitaire. Il ne participera pas au tournoi NCAA et son équipe se fera éliminer au 3e tour du tournoi avant qu’il ne puisse revenir.

L’appel de la NBA

Le 9 avril 2014, Joel Embiid se présente à la draft NBA en tirant un trait sur ses 3 années universitaires restantes. Le 20 juin de la même année, il se fait opérer d’un os fracturé au pied droit et se voit éloigné des terrains pour 6 mois. Cela ne l’empêchera pas d’être sélectionné à la 3e position du 1er tour de la draft par les Philadelphie 76ers. Cette sélection fait alors de lui non seulement le 3e joueur camerounais sélectionné en NBA après Ruben Boumtje-Boumtje et Luc Mbah a Moute, mais aussi le mieux classé.

Joel Embiid déclarera « Je suis ravi que les Sixers m’aient pris. Je n’arrive toujours pas à le croire. J’ai commencé à jouer au basket tellement tard, cela signifie juste que tout est possible… »

Un talent gâché par les blessures ?

Le 26 août 2014, il signe son contrat de rookie avec les 76ers mais sera déclaré inapte à jouer de toute la saison 2014-2015 à cause de sa fracture au pied droit subit quelques mois plus tôt. En octobre 2014, son petit frère décède dans un accident de voiture. Durant l’été 2015, son équipe annonce qu’il a peu de chances de jouer la saison 2015-2016 sa guérison étant plus lente que prévue. Par ailleurs, une radio médicale révèlera  qu’il n’a pas complétement guéri. Raison pour laquelle on l’enverra au bloc opératoire pour une seconde opération. Résultat, une seconde année NBA de manquée.

Ce n’est que le 26 octobre 2016, que Joel Embiid fait ses débuts NBA face aux Boston Celtics, avec une victoire à laquelle il contribue en marquant 6 points, prenant 4 rebonds et faisant 2 contres en 13 minutes de jeu.

Il réalise son 1er double-double (18 points et 10 rebonds) le 11 novembre 2016 lors d’une défaite face à l’Orlando Magic. Le 1er décembre il est nommé Rookie du mois de la conférence, pour la première fois grâce à ses performances entre le mois d’octobre et novembre. Il recevra le trophée une seconde fois le 3 janvier 2017, puis une 3 e fois le 11 février 2017.

Le 2 février, il est sélectionné pour faire partie de l’équipe du Monde 2017 pour l’All-Star Game mais une blessure l’empêchera de participer à l’évènement phare de chaque début d’année en NBA. Quelques jours plus tard, les 76ers annoncent que Joel Embiid sera indisponible jusqu’à la fin de la saison suite à une déchirure du ménisque du genou gauche. Le 24 mars 2017, son opération du genou est un succès. Mais on ne sait toujours pas à l’heure actuelle, quand est-ce qu’il foulera les parquets NBA à nouveau.

Le futur d’Embiid

Pour de nombreux journalistes, Joel Embiid mérite le titre de Rookie Of Year, comprenez par-là, le meilleur « première année de la saison ». En effet, pour quelqu’un sujet à de nombreuses blessures, il a réussi, et ce en 31 matchs seulement à tourner à 20.2 points, 2.5 contres, 7.8 rebonds et 2.1 passes décisive par match avec un temps de jeu réduit à  25 minutes.

Non seulement Embiid a été le meilleur Rookie lorsqu’il jouait, mais il a aussi été un phénomène en dehors du terrain. Monsieur « Trust the Process » (Croyez au Processus) est adoré par les fans outre Atlantique. C’est un garçon toujours souriant qui a la joie de vivre et dont on entend que du bien dans le microcosme de la ligue.

Joel Embiid célébrant un tir à 3 points © Bleacher report

Un talent reconnu par les plus grands

LeBron James (Cleveland Cavaliers) parle de lui en ces termes : « Il sera très bon. Je veux dire qu’il est déjà bon, mais il va être très, très bon. Plus les matchs défilent, plus tu joues de matchs et plus tu as des sensations au fil des matchs. Il sera un très bon joueur dans la ligue »

James Harden (Houston Rockets) dira à son sujet : « Offensivement, il est juste doué. Il est probablement le plus doué des pivots que l’on ait dans ce championnat. Il tire à 3 points, il fait 2m13, il peut finir au panier, faire jouer ses coéquipiers. Défensivement, il a bloqué mon tir. Il est partout. Il a un futur radieux et Philadelphie tient quelque chose de spécial avec lui. »

Stan Van Gundy (Coach des Detroit Pistons) : « C’est un mec qui tourne à 20 points par match en ne jouant que 25 minutes. C’est un haut niveau de production en seulement un peu plus qu’une moitié de match. Ce gars est énorme. Qu’est-ce qu’il ne peut pas faire ? »

Si Joel Embiid obtient cette récompense, il deviendra alors le premier africain à l’avoir eu. Savez-vous quels autres joueurs ont remporté ce trophée ? Michael Jordan, Shaquille O’Neal, Allen Iverson, LeBron James, Kevin Durant etc…


Leave a Comment