Share

Afrique du Sud : La jeune Ontlametse Phalatse, atteinte de progéria, n’est plus


 

Ontlametse Phalatse meurt à l’age de 18 ans © The Citizen

Actualité Afrique du Sud – C’est mardi dans la nuit que la jeune Ontlametse Phalatse s’est éteinte à l’hôpital académique George Mukhari, à Garankuwa. La jeune fille s’était fait connaître en Afrique et ailleurs, car porteuse d’une maladie rare : la progéria.

L’Afrique du Sud est en deuil. Un des symboles de combativité et de positivé vient de s’éteindre. L’enfant spéciale d’Afrique du Sud n’est plus.

Ontlametse Phalatse n’avait que 18 ans, et pourtant elle ne les faisait pas. En effet, atteinte de progéria, Ontlametse paraissait beaucoup plus âgée. Petite, et très mince, son apparence physique ne passait pas inaperçue. Mais cette différence elle ne la voyait pas comme un obstacle, au contraire.

Maladie extrêmement rare, la progéria provoque notamment un vieillissement avancé chez les personnes atteintes. Aussi appelée syndrome de Hutchinson-Gilford, cette maladie génétique touche près d’une personne sur 4 à 8 millions d’après l’INSERM. À ce jour aucun traitement n’existe.

L’enfant-vieillard d’Afrique du Sud

En Afrique du Sud, seules deux personnes ont été diagnostiquées comme porteuses de la maladie. Ontlametse était la première. Elle était d’ailleurs connue comme la première enfant noire atteinte de progéria dans le pays. Pour marquer cette particularité, elle s’était auto-baptisée la «First Lady», c’est-à-dire la première dame.

Jacob Zuma a reçu Ontlametse et lui a offert des fleurs et un gateau pour son 18e anniversaire © Intellivoire

Sa mort intervient peu de temps après sa rencontre avec Jacob Zuma, actuel président sud-africain. Un rêve qu’elle aura pu réaliser peu de temps avant son 18e anniversaire, le 25 mars. A l’occasion de cette rencontre Zuma avait promis travailler à l’exaucement d’autres requêtes. La jeune fille souhaitait en effet une maison, une voiture et une amélioration de son traitement médical, entre autres. C’est finalement sa mère qui bénéficiera des promesses du président.

Une miraculée, championne de positivité

Ontlametse aura participé à mettre en lumière la maladie. En Afrique du Sud particulièrement elle est considérée comme un exemple de courage. Une battante, un miracle vivant. Si les médecins ne la voyaient pas vivre au-delà de 14 ans, la jeune fille a battu les pronostics en vivant jusqu’à 18 ans.

Vivement touchés par son décès, les Sud-Africains lui ont rendu hommage. Notamment sur les réseaux sociaux où les hashtags #RIPOntlametse ou #RIPOntlametsePhalatse émergent depuis la triste nouvelle.

Mercredi, Zuma s’est exprimé sur le décès de celle qui se faisait appeler la «?First Lady?». Attristé, il a fait part de ses condoléances à la mère de la jeune fille. «Elle était vraiment spéciale.», a déclaré l’actuel président controversé. Dans une déclaration, il a par ailleurs salué son courage, sa détermination, et sa personnalité. Une minute de silence a été observée hier, à l’occasion de la célébration de son 75e anniversaire. Une fête où aurait dû se rendre Ontlametse. Elle et sa mère avaient été invitées par le président lui-même.


Leave a Comment