Share

Côte d’Ivoire : Immigration illégale – 11.000 « faux ivoiriens » démasqués


Les immigrés ivoiriens traversent la Libye pour rejoindre l'Europe via les côtes italiennes
Les immigrés ivoiriens traversent la Libye pour rejoindre l’Europe via les côtes italiennes. (Crédits : © Handout . / Reuters)

Cote d’Ivoire  Actualité – Du 1er au 31 décembre 2016, l’ambassade de Côte d’Ivoire a recensé près de 13.000 immigrés ivoiriens sur les côtes italiennes. Au vu de cette estimation élevée, une mission a été dépêchée en Italie pour mettre la situation au clair. Sur 13.000 immigrés, à peine 2.000 ont été reconnus comme étant véritablement des ressortissants de la Cote d’Ivoire.

Le gouvernement ivoirien a donc décidé de prendre des mesures afin de limiter l’immigration illégale. En effet, les autorités ivoiriennes prévoient des campagnes de sensibilisation afin de « prévenir les populations contre les phénomènes migratoires illégaux ». D’après le compte rendu du conseil des ministres, les présumés Ivoiriens seront désormais identifiés dès leur arrivée au large des côtes italiennes.

Qui sont ces « faux ivoiriens » ?

D’après les autorités ivoiriennes, ces faux ressortissants ivoiriens seraient des nationaux d’autres états de la sous-région ayant vécu préalablement en Côte d’Ivoire. Afin de pallier à ce problème, le renforcement de la biométrie a été mis avant, ainsi que la ratification du protocole des Nations Unies contre le trafic illicite de migrants et la criminalité transnationale organisée. La ratification de ce protocole permettra à la Cote d’Ivoire de « lutter plus efficacement contre les activités criminelles transnationales organisées » avec l’aide d’autres pays. Si le gouvernement ivoirien semble déterminé à accomplir cette mission, beaucoup de questions restent sans réponse. Qui sont ces « faux ivoiriens » ? Pourquoi les identifier à leur arrivée en Italie et non sur le sol ivoirien ? Quelles failles du système permettent à ces individus de se procurer des documents d’identification ivoiriens ? Etc.

 


Leave a Comment