Share

Cameroun : une usine de montage et d’assemblage automobile à Kribi


Usine Automobile Cameroun
© medafricatimes

Automobile Cameroun – Le salon de l’automobile «China Cameroon Automotive Auto Show» qui se tient au palais des sports de Yaoundé du 20 au 26 avril marque la genèse du projet de construction d’une usine de montage et d’assemblage de véhicules lourds et légers dans la zone portuaire de Kribi.

Ce projet découle d’une convention signée le 15 février 2016, entre l’Agence de Promotion des Investissements (API) et la société Cameroon Automotive Holding Company SA (CAHC), filiale locale d’un fabricant chinois.

Le salon de l’automobile en cours a pour but de promouvoir une vingtaine de modèles Cameroon Auto (camionnettes, minibus, berlines, tracteurs et 4X4) aux visiteurs venus de l’ensemble du pays et de la zone CEMAC. La CAHC pourra convaincre les clients potentiels de la qualité de ses produits, qui pourront notamment être testés et commandés à des prix concurrentiels basés sur le pouvoir d’achat moyen des populations locales (le prix le plus bas s’élèverait à 3 millions de francs CFA).

Les modèles présentés au salon viennent de Chine mais offrent aux potentiels clients un aperçu de ce qui devrait sortir de la future usine de Kribi.

Rêve ou réalité ?

Si ce projet fait renaître les espoirs de voitures «Made in Cameroon», il ne s’agit cependant pas du premier essai.

En 2006, la compagnie américaine Transnational Automotive Group promettait de construire une usine de montage à Limbé dans la région anglophone du Sud-Ouest.

Six années plus tard, en 2012, la Cameroon First Automobile Manufacture Co. Ltd, filiale camerounaise d’une entreprise chinoise évoquait la mise en place d’un projet similaire à celui de La CAHC aujourd’hui. Enfin, en 2015, la compagnie indochinoise Cameroon Automobile Industry Company S.A s’engageait à implanter deux usines de montages à Kribi et Douala qui auraient dû livrer des véhicules «made in Cameroon» au cours de l’année 2016. Ces initiatives n’ont malheureusement jamais abouti.

Conscient des échecs de ses prédécesseurs, la CACH profite du salon «China Cameroon Auto Show» pour rassurer le public sur la viabilité du projet et sur son intention de lancer lancer la construction de l’usine d’assemblage au cours des prochaines semaines.


Leave a Comment