Share

Nigeria : Le Directeur général de l’Agence nationale d’intelligence limogé


Nigeria Actualité – Le 12 avril, le bureau anti-corruption a découvert $43 millions en espèces cachés dans un appartement luxueux de Lagos après avoir reçu un tuyau d’une source anonyme. Une enquête est en cours sur l’origine des fonds depuis la confession du Directeur général de l’Agence nationale d’intelligence, Ayodele Oke. Ce dernier a admis que l’Agence aurait mis ces fonds à l’abri, ce qui lui a valu un licenciement immédiat. Les questions qui se posent à présent sont : comment l’Agence est entrée en possession de ces fonds ? Qui a autorisé le décaissement d’une telle somme d’argent ?

Une politique pour encourager et récompenser les informateurs anonymes

Depuis la mise en place en décembre dernier d’une politique permettant au citoyen lambda de devenir un informateur anonyme en fournissant des informations à travers un site sécurisé. En effet, « toute personne détenant une information authentique concernant une violation, un mauvais comportement ou une activité illégale pouvant avoir un impact négatif sur les citoyens et le gouvernement Nigérian » devrait le dénoncer à travers trois canaux de communication : sms, site web et numéro de téléphone. Les violations incluent : la mauvaise gestion ou le détournement de deniers publics et d’actifs ; la fraude ; la sollicitation de pots de vin ; la réaffectation de recettes ; des paiements frauduleux ou non approuvés ; et la fraude dans la passation de marchés publics.

En contrepartie, l’informateur perçoit une commission de 2,5% à 5% du montant saisi par l’Agence à condition que les fonds détournés ou cachés soient récupérés sur la base de l’information fournie. Il est également promis une compensation pour tous les dommages subis par l’informateur tels que le harcèlement, l’intimidation ou la persécution après que ce dernier ait porté plainte de manière formelle.

Cette politique vise à combattre les crimes financiers et la corruption. Elle semble porter ses fruits étant donné que le Ministre de l’information affirme que la nouvelle politique a permis de récupérer plus de $180 milliards. Les ressources récupérées sont destinées à financer le déficit en infrastructure au Nigeria.


Leave a Comment