Share

Ghana : Une photo de l’ancien président John Kufuor vêtu d’un tablier maçonnique crée la polémique


Ghana News – Toujours très mal perçue sur le continent africain, la franc-maçonnerie suscite moult fantasmes, dénonciations et récits fantasmagoriques. Pour bon nombre d’Africains, les rites et les traditions maçonniques n’ont pas leur place sur le continent. L’organisation « discrète » et non « secrète » – la nuance mérite d’être précisée – n’a jamais eu bonne presse auprès des populations.

Les fraters africains pratiquant le Rite émulation, le Rite écossais ancien et accepté, le Rite d’York ou encore le Rite français (les principaux rites maçonniques), doivent parfois rasés les murs pour vivre pleinement leur « maçonnerie ». Libres-penseurs, les disciples du Grand Architecte de l’Univers sont incompris du public.

En effet, à tort ou à raison, les frères de lumière sont présentés comme étant les instigateurs d’un gigantesque complot visant à instaurer un nouvel ordre mondial… Chrétiens comme musulmans n’hésitent pas à déclarer qu’ils agissent au nom du chef des anges déchus, Satan himself !

Les loges, les obédiences et autres rites maçonniques sont pointés du doigt, notamment par la masse populaire chrétienne (en 2010, l’Afrique subsaharienne comptait 63 % de chrétiens), pour être l’une « des antichambres de l’enfer ». Un avis que partagent également les musulmans.

Si au-delà des frontières africaines et particulièrement en France, des personnalités à l’image de Jean-Luc Mélenchon, de Manuel Valls, de Jean- Yves, ne nient pas leur appartenance à la franc-maçonnerie, le sujet reste très tabou en Afrique.

 Au Ghana par exemple, l’ancien président de la République John Kufuor, s’est attiré les foudres du web, en apparaissant sur une photo a avec ses attributs maçonniques : tablier, gants blancs et collier maçonnique.

La photo qui a déclenché la polémique sur la toile ghanéenne a été publiée le 26 avril dernier sur la page Facebook officielle de la Grande Loge unie d’Angleterre (United Grand Lodge of England).

 De cette publication on y apprend que l’ancien président ghanéen a été hissé au rang de Grand Gardien de la Grande Loge Maçonne d’Angleterre. Une nomination réalisée sous la bienveillance du prince Edward de Kent, membre de la famille royale britannique, Grand maître de la principale obédience maçonnique d’Angleterre.

Au Ghana, un pays composé environ à 71 % de chrétiens et à 17 % de musulmans, la pilule est très mal passée. Profondément attachée à leurs valeurs traditionnelles, mais également religieuses, une frange des internautes ghanéens n’a pas apprécié la publication de cette photo. Elle a suscité colère et incompréhension, sur le web.

John Kufuor n’est pas le seul président africain à être franc-maçon. Les présidents Denis Sassou Nguesso, Idriss Déby Itno, Alpha Condé ou encore Faure Gnassingbé, sont notoirement connus pour appartenir à la franc-maçonnerie. Le Gabonais Ali Bongo Odimba, tout comme l’était son père, Omar Bongo Ondimba, est également franc-maçon…

 


Leave a Comment