Share

CEEAC : une zone de libre-échange en Afrique centrale avant le 31 décembre


Les Chefs d'Etat de la CEEAC
Les Chefs d’Etat de la CEEAC – Crédit photo : ceeac-eccas.org

News Afrique centrale (Libreville) – Les experts et les ministres Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont adopté le principe de création d’une zone de libre-échange entre les 15 pays membres de cette organisation. Au plus tard le 31 décembre de cette année, l’Afrique centrale devrait avoir sa zone de libre-échange.

La 7e session extraordinaire du conseil des ministres de la CEEAC réunie à Akanda, une commune située dans la banlieue nord de Libreville (Gabon), du 25 au 29 mai, a planché sur les réformes institutionnelles et les perspectives de cette organisation.

Le principe de création d’une zone de libre-échange longtemps en discussion a été adopté. Par ailleurs, un budget de 1,92 milliards de FCFA a été adopté pour permettre à l’organisation de conduire les missions qui lui sont assignées par les pays membres. Alors que seuls le Gabon et le Congo étaient à jour de leurs cotisations, les pays membres ont été invités à acquitter régulièrement leurs cotisations.

Au cours des prochains mois, des réformes institutionnelles vont être mises en œuvre pour moderniser la             CEEAC. Un chronogramme de mise en œuvre de ces réformes couvrant la période allant de mai 2017 à  août 2018 a été arrêté par les ministres de la communauté.

La CEEAC est l’espace économique régional regroupant les 10 pays d’Afrique centrale (Angola, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, RD Congo, Sao-Tome et Tchad). Souvent comparée à la CEDEAO, la CEEAC accuse un important retard en termes d’intégration et d’échanges économiques entre ses membres.


Leave a Comment