Share

Afrique : Face à Marine Le Pen, l’activiste Laurence Ndong dénonce le soutien de la France aux dictatures


Le mardi 2 avril dernier, Marine Le Pen a été invitée par un collectif d’associations africaines pour exposer la politique qu’elle compte mener en faveur du continent. Une rencontre qui s’est déroulée dans un hôtel parisien, en présence d’un auditoire trié sur le volet. En effet, seule était conviée une trentaine de personnes, dont l’enseignante-chercheuse Laurence Ndong, membre de la campagne internationale « Tournons la Page ».

Lors de sa prise de parole, la candidate du Front National, n’a pas caché sa volonté de redonner un nouveau visage aux relations qu’entretient la France avec l’Afrique. L’un des points forts de son allocution est sa volonté de consacrer avant 2022, 0,7% du PIB de la France à la coopération avec l’Afrique.

Jugeant que les États africains sont laissés-pour-compte par les puissances étrangères, dont la France, Marine Le Pen a exprimé sa volonté de changer la donne en instaurant de nouvelles politiques d’aide au développement. Des mesures qui permettront de booster les économies locales et d’injecter des financements dans des secteurs prioritaires à l’image de la santé ou l’éducation.

Par ailleurs, Marine Le Pen compte mettre en place un Erasmus de la francophonie. Une organisation qui permettrait aux étudiants africains d’aller étudier en France plus facilement grâce à des programmes de coopération sur mesure.

Consciente des liens douteux et obscurs entretenus par la fameuse « Françafrique », la candidate au second tour de l’élection présidentielle française compte mettre fin au clientélisme tant décrié sur le continent. Pour Marine Le Pen, les grandes entreprises très souvent soutenues par des hommes peu scrupuleux et des réseaux mafieux, doivent céder leur place aux TPE et aux PME.

Des déclarations qui n’ont pas convaincu une partie de l’auditoire qui a religieusement écouté la candidate du Front National.

Le cinglant réquisitoire de Laurence Ndong à l’encontre de Marine Le Pen

Celle que l’on présente volontiers comme la « Jeanne d’Arc » gabonaise, notamment pour ses engagements politiques forts, n’y est pas allée de main morte en s’adressant à Marine Le Pen. En effet, Laurence Ndong n’a pas manqué de souligner que Jean-Marie Le Pen, père de Marine Le Pen, a toujours soutenu la « Françafrique » et la plupart des dictateurs africains.

En interpellant la candidate Française, la jeune femme Gabonaise, n’a pas manqué de souligner que cela faisait 57 ans que l’Afrique bénéficie de l’aide au développement sans que les choses ne changent réellement. La faute aux dictateurs africains qui pillent en toute quiétude les deniers publics dans le seul but de s’enrichir sur le dos du peuple.

Dans ses propos, Laurence Ndong n’a pas manqué de souligner que Marine Le Pen qui prétend vouloir « détruire » la « Françafrique », n’a pas hésité un seul instant à se rendre au Tchad afin de rencontrer Idriss Déby le 22 mars dernier à N’Djaména.  Une visite qui fait tache lorsque l’on sait qu’Idriss Déby est tout sauf un démocrate… L’opposition dans son pays est muselée, la presse contrôlée et les rassemblements de ses contestataires vivement réprimés.

La membre de la campagne internationale « Tournons la Page », a également interpellé Marine Le Pen quant aux arrestations arbitraires au Tchad des activistes Nadjo Kaïna et Bertrand Sollo, membres de mouvement citoyen IYINA. Ces derniers risquent jusqu’à 5 ans de prison ferme pour avoir voulu organiser une manifestation pour l’alternance démocratique au Tchad.

Pour conclure, Laurence Ndong a rappelé quelle était la situation toujours alarmante au Congo-Brazzaville, mais également au Gabon après la très contestée élection d’Ali Bongo Ondimba. Que ce soit au Gabon ou au Congo, les crises post-électorales ont été entachées par de nombreux actes de violence.

Découvrez la réponse de Marine Le Pen :

Ce n’est un secret pour personne, Jean-Marie Le Pen, fondateur du FN, connu pour ses positions extrêmement controversées sur les questions d’immigrations, a entretenu des relations privilégiées avec Omar Bongo Ondimba, resté au pouvoir pendant 42 ans. Pour beaucoup et grâce à l’intervention de certains personnages comme, Louis Pierre Martin ancien commandant de la garde présidentielle (GP), Omar Bongo aurait financé le FN à coup de mallettes…

 En avril 2016, Jean-Marie Le Pen était au côté du président Teodoro Obiang Nguema pour son investiture. Réélu avec 93,7 % des suffrages, le président équato-guinéen a déjà passé 38 ans au pouvoir…

Bien que les relations entre Jean-Marie Le Pen et sa fille ne soient plus au beau fixe après l’exclusion du premier cité par Marine Le Pen, il n’en demeure pas moins que cette dernière a hérité des soutiens africains de son père.

 


Leave a Comment