Share

Guinée : un ancien ministre condamné aux États-Unis pour blanchiment


Mahmoud Thiam
L’ancien ministre des Mines et de la Géologie , Mahmoud Thiam

Actualité Guinée –  La justice américaine a condamné mercredi 3 mai 2017, l’ancien ministre des mines guinéen Mahmoud Thiam. Ce dernier a été reconnu coupable du blanchiment de 8,5 millions de dollars, reçu en guise de pots-de-vin par le groupe China International Fund Ltd.

Les jurées de la Cour fédérale de Manhattan ont prononcé mercredi dernier leur verdict concernant l’affaire Mahmoud Thiam. L’ex-ministre guinéen des Mines a été reconnu coupable de corruption et blanchiment d’argent. Le prévenu encourt une peine de 10 ans d’emprisonnement. il avait plaidé non coupable, affirmant que les fonds lui avaient été prêtés à titre personnel par l’entreprise chinoise.

Les faits qui lui sont reprochés remontent entre 2009 et 2010, lorsque Mahmoud Thiam avait à charge le portefeuille ministériel des mines et de la géologie. À cette époque, il aurait accepté des commissions importantes de l’ordre de 8,5 millions de dollars du groupe chinois China International Fund Ltd. En effet, le groupe, représenté par China Sonangol et la china International Fund , convoitait de nombreux contrats juteux avec l’état guinéen, dont accord de développement d’une valeur de 7 milliards de dollars américains. Thiam devait en contrepartie des fonds reçus, jouer de toute son influence pour faire pencher la balance et que le choix de l’état se porte vers le conglomérat d’entreprise chinois.

C’est en suivant la trace de l’argent que l’accusation a pu mettre la main sur l’ancien ministre Guinée. En effet, ce dernier avait transféré une bonne partie de la somme, préalablement versée par China International Fund Ltd, vers son compte aux états unis. Il aurait alors entrepris des dépenses faramineuses : séjours dans des hôtels de luxe, achat de bijoux de grande valeur, prise de cours de ski, frais de scolarité d’écoles privées pour ses enfants, acquisition d’un piano à queue de la marque Steinway et l’achat d’un domaine de 30 hectares à New York, d’une valeur de 5 millions de dollars. L’homme politique guinéen avait finalement été 13 décembre 2016 aux États-Unis et détenu sans caution, la justice estimant qu’il présentait un risque de s’enfuir.

Conakry réagit par son ministre de la Justice

En outre, Mahmoud Thiam ayant été reconnu coupable, la prochaine étape pour les autorités américaines sera la saisie de ses biens sur le sol américain. L’état guinéen considéré comme une victime de l’ex-ministre pourra également récupérer les biens saisis après déduction des frais occasionnés par la procédure aux états unis.

Par ailleurs, la réponse des autorités guinéennes après le verdict ne s’est pas fait attendre. Le ministre de la Justice maître Cheick Sako s’est exprimé dans un communiqué : « La Guinée est extrêmement reconnaissante envers les procureurs des États-Unis pour le travail minutieux qui a été accompli afin de dévoiler les activités du sieur Mahmoud Thiam. Travail qui a été soutenu par les autorités guinéennes tout le long de la procédure… »

Le ministre a également salué la coopération entre la justice américaine et guinéenne, ainsi que l’importance que revêt, la condamnation de l’ancien haut cadre de la république Mahmoud Thiam. « C’est une affaire d’une extrême importance pour le peuple de Guinée. Mahmoud Thiam occupait une position dans notre pays qui lui conférait pouvoir et autorité. […] Ce procès a démontré la capacité de plusieurs pays, notamment la République de Guinée et les États-Unis, à travailler en étroite coopération afin de lutter contre les schémas de corruption de grande ampleur se rapportant aux marchés publics. La Guinée se réjouit de pouvoir renforcer cette étroite coopération avec les États-Unis du moment que plusieurs enquêtes sous-jacentes, qui ont mené à cette condamnation, se poursuivent », a-t-il ajouté. 

La sentence de Mahmoud Thiam sera prononcée le 11 août prochain. En attendant, cette affaire a mis en lumière de nombreux cas de corruption au sein de la machine gouvernementale guinéenne. De nombreuses personnalités seraient impliquées ! l’affaire Mahmoud Thiam ne serait que la partie immergée de l’iceberg.


Leave a Comment