Share

Aviation : enfin une compagnie aérienne nationale pour le Nigéria ?


Air Nigéria, ancienne compagnie aérienne nationale
Air Nigéria, ancienne compagnie aérienne nationale. Crédit photo : www.hotels.ng

Aviation Nigéria – Promesse du président Buhari lors de sa campagne électorale, la compagnie aérienne nigériane devrait bientôt voir le jour. l’État Nigérian qui veut faire de son pays un hub ouest-africain, a décidé de s’entourer de conseillers qualifiés afin de créer sa compagnie aérienne nationale et de développer ses infrastructures aéroportuaires, aujourd’hui considérées comme un frein au développement économique du pays.

En effet, le Nigéria a longtemps négligé le secteur aérien et aujourd’hui, le manque d’investissements et d’entretien représentent un frein à l’essor économique de la deuxième puissance économique du continent (après l’Afrique du Sud, ndlr).

Afin de tenir sa promesse, en août 2015 le président Muhammadu Buhari et son gouvernement ont réuni un comité chargé de relancer la compagnie nationale Air Nigéria, créée en 2010 mais qui avait déclaré faillite en 2012 avec une dette de 35 milliards de nairas (environ 66 milliards de francs CFA, soit 100 millions d’euros).

Le projet mis en place consistait à réunir une douzaine de compagnies aériennes nigérianes afin de créer une compagnie aérienne nationale opérant à l’international, contrairement aux compagnies nigérianes déjà existantes. Malheureusement, dix mois plus tard le projet a été avorté quand la banque centrale nigériane a déclaré que le budget alloué à ce projet avait été détourné.

Enfin une compagnie nationale ?

Hadi Sirika, ministre délégué de l’Aviation a déclaré qu’un groupe de six entreprises, dont Lufthansa, accompagneraient le gouvernement dans la création d’une compagnie aérienne nationale, d’un hangar de maintenance et la formation d’équipes qui géreront les différents aéroports du pays.

Le conseil des ministres du mercredi 3 mai, dirigé par le vice-président Yemi Osinbajo a fixé le budget de ce projet à 1,52 milliard de naira (soit 4 387 260 euros, presque 3 milliards de francs CFA). Le président Buhari quant à lui, n’a pas pu assister à ce conseil des ministres pour des raisons de santé.

Si ce projet voit le jour, il pourrait considérablement booster l’économie nigériane et permettre au pays de récupérer sa place de première puissance économique africaine, perdue il y a un peu moins d’un an.


Leave a Comment