Share

Afrique du Sud : Eskom accusée de tentative de corruption par un ancien ministre sud-africain


Ngoako Ramatlhodi
Ngoako Ramatlhodi

Politique Afrique du Sud – Ngoako Ramatlhodi, ancien ministre des mines sud-africain, a déclaré ce jour avoir subi des pressions de la part de la société Eskom en 2015. Des allégations que Eskom qualifie de « mensongères et dénuées de sens ».

L’ancien ministre des Mines, Ngoako Ramatlhodi, clame avoir subi des pressions en 2015 de la part de Brian Molefe et Ben Ngubane, à l’époque dirigeants d’Eskom. En effet, ces derniers lui auraient demandé de faire suspendre les permis d’exploitation pour toutes les mines de la société Glencore. Supposément afin de pousser Glencore à vendre une de ses mines de charbon, Optimum.

Des accusations que Khulani Qoma, porte-parole de la société Eskom, dément vivement. « Elles sont dénuées de sens », affirme-t-il. La mine de charbon Optimum a néanmoins été vendue en 2016 à Tegeta Exploration and Resources, une société contrôlée par la famille Gupta et Duduzane Zuma, fils du Président Zuma. À la question de savoir si son refus lui aurait coûté son poste de ministre des Mines, Ngoako Ramatlhodi affirme que « seul le Président Zuma peut répondre à ce sujet ».


Leave a Comment