Share

Nigéria : L’âge légal pour assurer les fonctions présidentielles bientôt revu à la baisse


Yakubu Dogara , Président de la chambre des représentants du Nigéria / premium Time

News Nigéria – Le Parlement entend revoir à la baisse l’âge légal pour se présenter aux élections. C’est ce qu’a annoncé le président de la chambre des représentants du Nigeria, Yakubu Dongara lors du Nigerian Youth Parliament .

Durant son allocution à la plénière du Nigerian Youth Parliament, mercredi, le président de la chambre des représentants, Yakubu Dogara, annonçait que l’âge pour être président serait bientôt revu à la baisse. En effet, le Parlement étudie actuellement la proposition de loi portant modification sur l’âge minimum requis pour exercer certaines fonctions politiques.  L’idée étant de rajeunir la classe politique mais aussi de permettre à la jeunesse de s’impliquer et participer activement à la vie politique du pays. Ainsi, cette loi viendrait modifier les sections 65, 106, 131 et 177 de la Constitution nigériane.

En abrogeant cette loi, les nigérians pourraient désormais prétendre à la magistrature suprême dès l’age de 30 ans au lieu de 40. De même pour les fonctions de gouverneurs et sénateurs (l’âge requis passerait de 35 à 30 ans). En revanche, dès 25 ans il serait désormais possible de siéger à la Chambre des représentants et à l’Assemblée Nationale.

Lutter contre les discriminations

C’est dans une volonté d’égalité des chances et d’inclusion que cette révision constitutionnelle intervient. « Nous [députés ndlr] nous sommes engagés à donner la priorité à des mesures législatives encourageant l’égalité et l’inclusion, et à établir le droit des femmes, des jeunes et des minorités sociales », a déclaré Dogara.

En donnant ainsi la possibilité à la jeunesse de jouer un rôle actif au sein des plus hautes institutions du pays, Dogara entend lutter contre la marginalisation et le chômage des jeunes. En effet, le taux de chômage au Nigeria est élevé (13,9% en 2016), particulièrement chez les jeunes où il atteint 25% (tradingeconomics.com). Un taux alarmant, l’un des plus élevé depuis des années, qui causerait même des « cauchemars aux députés » selon Dogara. Le président du parlement nigérian a notamment insisté sur l’atout que représente cette jeunesse. « En effet, le monde est ouvert aux jeunes pour qu’ils y excellent. »

 


Leave a Comment