Share

Sénégal : les 310 millions FCFA de ‘‘Y’en a marre’’ inquiètent Macky Sall


Macky Sall, Président sénégalais
Macky Sall, Président sénégalais © Beninmondeinfos

Sénégal News (Dakar) – Le mouvement citoyen ‘‘Y’en a marre’’ qui a activement participé au départ de l’ancien président Abdoulaye alors qu’il était tenté par un 3e mandat, agace désormais son successeur Macky Sall. Le locataire du palais de la République n’a pas accepté que  ‘‘Y’en a marre’’ reçoivent un financement de l’Union européenne au moment où il s’active à mobiliser ses opposants dans la banlieue.

Il y a quelques années encore, le mouvement ‘‘Y’en a marre’’ était regardé avec bienveillance lorsque son activisme avait favorisé le départ d’Abdoulaye Wade et permis à Macky Sall de lui succéder. Engagé pour le respect de la démocratie et de l’Etat de droit, le mouvement dirigé par Fadel Barro s’est toujours impliqué dans la politique sénégalaise.

Le chef de la délégation de l’UE à Dakar pris à partie par un ministre

Alors qu’approche les élections législatives et que Khalifa Sall, considéré par certains comme le principal opposant à Macky Sall, est toujours en prison, ‘‘Y’en a marre’’ s’active à mobiliser les opposants dans la banlieue de Dakar.

En janvier dernier, le mouvement aurait reçu un financement de 310 millions FCFA (472 000 €) de l’Union européenne au travers du Groupe de recherche et d’échange technologique (GRET) pour conduire un projet de renforcement de la citoyenneté et de la solidarité dans la banlieue de Dakar. Ce financement semble cependant n’avoir pas été du goût des autorités sénégalaises. Ainsi, rapporte la Lettre du Continent n°753, le ministre sénégalais de l’économie Amadou Ba, aurait reproché à Joaquin Gonzalez-Ducay, chef de la délégation de l’UE à Dakar, de financer un mouvement qui a des activités politiques. Une pratique interdite au Sénégal selon la Lettre du Continent.

En dépit de cela, ‘‘Y’en a marre’’ continue ses activités, bien décidé à faire triompher l’opposition à Macky Sall dans la banlieue de Dakar où le mouvement est bien implanté.


Leave a Comment