Share

Zimbabwe : l’Allemagne exige un dédommagement pour les terres saisies par Robert Mugabe


Le Président Robert Mugabe sera-t-il contraint de dédommager les fermiers blancs expropriés ?

Le président Mugabe avait lancé une campagne d’expropriation des terres agricoles il y a quelques années qui avaient fait chuter l’économie du pays. En effet, il souhaitait que les terres agricoles détenues par les fermiers blancs soient restituées aux agriculteurs zimbabwéens. L’ambassadeur d’Allemagne au Zimbabwe a déclaré que le dialogue de coopération qui se déroule actuellement entre Harare et l’UE devrait évoquer ce sujet.

Le président Mugabe pense que seuls les Britanniques sont en mesure d’indemniser les fermiers blancs, car ces nouvelles réformes équilibrent les faits historiques.

 Après la violente crise que le Zimbabwe a vécue il y a une quinzaine d’années, le président Mugabe avait ordonné l’expropriation des riches fermiers blancs. Par la suite, les terres ont été redistribués aux agriculteurs zimbabwéens. C’est ainsi que le président Mugabe a mis fin aux  « Accords de Lancaster House ». Cette décision a eu un impact considérable sur l’économie du pays. la production agricole a chuté entre 2008 et 2009.

Le président Mugabe avait promis de reprendre les terres agricoles détenues par les riches fermiers « blancs » pour les donner aux pauvres agriculteurs zimbabwéens. Il avait organisé une campagne de restitution des terres aux fermiers noirs Les terres avaient été reprises et restituées aux fermiers selon sa volonté.

En 1979 sont signés les « Accords de Lancaster House » qui reconnaissent le droit aux fermiers blancs de détenir des terres au Zimbabwe. Ils interdisaient donc au futur gouvernement de Mugabe de s’approprier ces terres avant dix ans sans demander aux colons une compensation financière au prix fort. En compensation, la Grande-Bretagne avait annoncé verbalement qu’elle allait aider financièrement le Zimbabwe ce qui n’a jamais eu lieu. Ce qui semblerait être la cause principale de la décision du président de reprendre les terres.

L’ambassadeur d’Allemagne au Zimbabwe souhaite que les investisseurs 21 soient indemnisés

Thorsten Hutter ambassadeur d’Allemagne au Zimbabwe pense que le gouvernement devrait indemniser ses concitoyens. Le dialogue entre Harare et l’Union européenne pourrait évoquer le fait que les fermiers blancs soient dédommagés. Les décisions prises par Mugabe dans le secteur agricole ont considérablement affecté les investisseurs allemands. « Nous avons un certain nombre de citoyens allemands qui ont investi au Zimbabwe après l’indépendance et qui ne sont plus ici. Nous avons un cas particulier ou l’indemnisation était le verdict d’un tribunal international et elle devrait être appliquée. Je crois que cela fait partie du processus que le gouvernement doit respecter » explique l’ambassadeur.

Le ministre des Finances zimbabwéen, Patrick Chinamasa, a rappelé que le gouvernement s’est engagé à indemniser les anciens agriculteurs qui ont été touchés par les nouvelles réformes. Malheureusement, cela ne peut pas encore être effectif en raison d’un manque de fonds. Il tient à indiquer que le dédommagement financier ne se portera pas sur les terres, mais au niveau des améliorations.  Selon le président Mugabe, les anciennes fermes privées devraient plutôt exiger une compensation auprès des anciens colons britanniques et non le gouvernement du Zimbabwe. Il estime que les nouvelles réformes équilibrent les faits historiques des propriétés foncières du pays.

 


Leave a Comment