Share

Gabon : pour ramener l’opposition au dialogue, une plénière va être organisée


Séraphin Ndaot, Ali Bongo et René Ndemezo'o (de gauche à droite)
Séraphin Ndaot, Ali Bongo et René Ndemezo’o (de gauche à droite)

News Gabon (Libreville) – Le retrait de l’opposition des travaux de la commission n°1 du dialogue national et la perspective d’un retrait de la commission n°2 ont obligé la majorité à réagir. Une réunion plénière va être organisée ce vendredi dans le cadre du stade de l’amitié sino-gabonaise d’Agondjé pour ramener la sérénité dans les débats.

La majorité présidentielle veut sauver son dialogue. L’incident créé par les membres de l’opposition qui avaient décidé mercredi de se retirer des travaux d’une des principales commissions a produit son effet.

Dans un communiqué parvenu à la rédaction d’africapostnews.com, les organisateurs du dialogue national initié par le président gabonais Ali Bongo, informent de l’organisation d’une plénière jumelée des commissions 1 (réforme des institutions et la consolidation de l’État de droit démocratique) et 2 (réformes électorales). La réunion se tiendra ce vendredi à 16h00 heure locale.

Chaque commission comptant 100 membres répartis de façon paritaire entre la majorité et l’opposition, la plénière jumelée des deux commissions réunira 200 personnalités.

La frange de l’opposition qui a pris part au dialogue national reproche aux représentants de la majorité leur intransigeance et le refus de toute concession dans les débats sur la réforme des institutions. Le statut du Conseil national de démocratie (CND) est l’un des points de divergence majeurs entre les deux blocs. Face à cela, René Ndemezo’o Obiang (co-président du dialogue) et Séraphin Ndaot Rembogo (co-président de commission), avait demandé le retrait des représentants de l’opposition de la commission n°1, engendrant le blocage des travaux.


Leave a Comment