Share

Maroc : des milliers de manifestants demandent la libération de l’activiste Nasser Zefzafi


Des milliers de marocains exigent la libération de Nasser Zefzafi, leader du mouvement de contestation du Rif © RFI

News Maroc – des milliers de manifestants se sont regroupés dans la ville d’Al-Hoceima, au Nord du Maroc, pour demander la libération de Nasser Zefzafi, leader du mouvement de contestation au Rif, arrêté depuis lundi matin.

Nasser Zefzafi est une figure emblématique du mouvement le «hirak» (la mouvance) qui est né en octobre dernier pour exprimer l’indignation de la population suite à la mort d’un vendeur de poisson, broyé dans une benne à ordures alors qu’il essayait de récupérer sa marchandise confisquée par la police.

Avec le temps, ce mouvement d’activistes de la région du Rif a pris des airs politiques. Zefzafi a souvent dénoncé, sur les réseaux sociaux ou lors de conférences de presse, le pouvoir en place ainsi que la dictature, la corruption et la répression.

Jusqu’à trois ans de prison

Vendredi dernier, il a interrompu le prêche de l’imam dans la mosquée Mohammed V en s’écriant «Est-ce que les mosquées sont faites pour Dieu ou le maghzen (pouvoir, ndlr) ? Selon le procureur général du roi, il est accusé d’avoir «empêché le prédicateur de poursuivre son prêche, prononçant un discours provocateur, où il a insulté l’imam» et d’avoir «semé des troubles qui ont attenté au calme, à la quiétude et à la sacralité de ce culte, privant ainsi les fidèles de la dernière prière du vendredi du mois de Chaâbane». Il risque entre six mois et trois ans de prison.

Cette arrestation a soulevé de nombreux mouvements (manifestations et marches) aussi bien à Al-Hoceima qu’à Casablanca et Rabat, au cours desquels des milliers de personnes se sont regroupées avec des photos de l’activiste et des pancartes «nous sommes Zefzafi». Des manifestations marquées par une forte présence policière mais qui, pour l’instant, se sont déroulées sans incident. Certains font cependant le parallèle avec l’histoire du vendeur de fruit tunisien qui avait aidé à déclencher les soulèvements du Printemps Arabe.


Leave a Comment