Share

Liberia : L’ex-femme de Charles Taylor inculpée pour des crimes de torture


Agnès Reeves Taylor, ex-femme de Charles Taylor, arrêtée en Angleterre.
L’ex-femme de Charles Taylor actuellement sous le coup de poursuites judiciaires en Angleterre.

 Justice Liberia (Africapostnews) – Agnes Reeves Taylor, ex-femme de l’ancien chef d’État Charles Taylor, a été inculpé samedi 3 juin à Londres, pour des faits de torture.

Arrêtée le 2 juin à son domicile, Agnès Reeves Taylor est apparue devant un tribunal londonien où elle a été inculpée. Les faits qui lui sont reprochés se seraient déroulés entre 1989 et 1991, durant la guerre civile libérienne, période durant laquelle elle était première dame.

Au total, 4 chefs d’accusation lui ont été lus. Selon l’acte d’inculpation, elle est entre autres accusée d’avoir « intentionnellement infligé d’importants sévices sur un individu dans le cadre de ses fonctions officielles ». Par ailleurs accusée de torture, ces crimes auraient conduit au viol de plusieurs personnes. Des faits que l’ex-première dame a formellement nié.

L’ex-madame Taylor, qui menait une vie paisible à Dagenham (Angleterre), a donc été rattrapée par la justice. Son arrestation particulièrement symbolique intervient cinq ans après la condamnation de son ex-époux. En effet, l’ancien président libérien purge une peine de 50 ans de prison à la prison de Frankland en Angleterre. Premier ex-chef d’État condamné pour crime contre l’humanité et crimes de guerre, il avait été jugé par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone.

Agnes Reeves Taylor restera en détention provisoire jusqu’à sa nouvelle comparution prévue le 30 juin.


Leave a Comment