Share

Congo : la société Tunisienne ONAS International envisage d’ouvrir une filiale à Brazzaville


News Congo (Africapostnews) – ONAS International, la société d’Etat tunisienne spécialisée dans l’export d’ingénierie et d’assistance technique dans les domaines de l’assainissement, de l’eau et de l’environnement veut s’installer au Congo. Son directeur général adjoint, Rachid El Mechat a été reçu en audience par Rosalie MATONDO, la ministre congolaise de l’Économie forestière.

Déjà présente au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Niger, la compagnie tunisienne ONAS International, souhaite mettre en place au Congo un système de transformation des déchets en énergie électrique et mener des opérations de purification d’eau. Rachid El Mechat a exposé l’ambition de son entreprise aux responsables congolais.

Assainir et protéger l’environnement

A l’issue de son échange avec la ministre Rosalie MATONDO, le directeur général adjoint d’ONAS International a déclaré :

« Nous allons faire d’autres projets similaires au Congo Brazzaville, puisque tout ce qui est déchet est une problématique mondiale d’autant plus en Afrique, nous sommes actuellement en train d’enfouir les déchets, ce qui est très dangereux pour la nappe phréatique. Nous devrions suivre la norme européenne avec zéro pollution et créer de l’énergie électrique à partir de ces déchets. Ce qui  pourra contribuer à la diminution du prix de l’électricité par rapport aux ménages ».

La ministre congolaise de l’Économie forestière a accueilli favorablement le projet qui renforcerait l’ambition écologique congolaise en lien avec les autres pays du bassin du Congo qui se sont engagés à protéger l’environnement et leurs écosystèmes indispensables à l’équilibre environnemental planétaire.

Par ailleurs, Rachid El Mechat a vanté les avantages en termes de santé publique que permettrait l’installation de son entreprise au Congo ainsi que les économies budgétaires qu’un tel projet pourrait générer.

Créée en 2011, ONAS International est détenue à 50% par 50% par l’Office National de l’Assainissement de Tunisie et à 50% par des actionnaires privés, dont la société « Consulting Investment Finances ».


Leave a Comment