Share

Nigeria : le président du Sénat blanchi dans une affaire de corruption


Le président du Sénat lors de sa prestation de serment © REUTERS/Afolabi Sotunde

News Nigeria (Abuja) – Mercredi, un tribunal a décidé d’abandonner les charges qui pesaient contre Bukola Saraki, président du Sénat nigérian.

Cité dans plusieurs affaires le président du Sénat était notamment accusé de fausse déclaration de biens. L’affaire qui a éclaté en 2015, faisait en fait référence à un terrain appartenant à la société de Saraki. Selon l’accusation, en plus de n’avoir pas déclaré cette propriété, il l’aurait acquise grâce à des fonds volés. Outre ces accusations, le troisième homme le plus puissant du Nigeria était aussi soupçonné d’avoir transféré près de 3,4 millions de dollars sur un compte offshore alors qu’il était encore gouverneur de l’état de Kwara.

Mercredi, le tribunal du Code de conduite a finalement décidé de classer l’affaire. En effet, le dossier ne comportait, aux yeux du juge Umar, pas assez d’éléments incriminants l’homme politique. Les arguments du procureur n’auront donc pas fait le poids contre ceux des 66 avocats de Saraki.

Muhammadu Buhari a fait de la lutte anti-corruption au Nigeria l’un des chevaux de bataille de son mandat. Actuellement dans le viseur de la justice, Yokuba Dogara. Une enquête pour corruption s’est récemment ouverte contre le président du parlement.


Leave a Comment