Share

Douméra : le retrait du Qatar ravive le conflit entre Djibouti et l’Érythrée


africapostnews-doumera-conflit-djibouti-erythree
Une carte illustrant le point de conflit entre Djibouti et l’Érythrée | © AFP

Politique Djibouti – Le gouvernement djiboutien accuse l’Érythrée d’envahir le territoire de Douméra. Les deux pays se disputent ce territoire depuis près d’une décennie. Cette avancée érythréenne est perçue par Djibouti comme une attaque.

Le vendredi 16 juin dernier, le Ministre des Affaires Étrangères éthiopien, Mahamoud Ali Youssouf, s’est exprimé suite à l’occupation érythréenne à Douméra. En effet, Djibouti accuse l’Érythrée d’avoir occupé ce territoire suite au retrait des soldats de la paix qatariens. Ce qui est perçu par Djibouti comme une déclaration d’hostilité.

Douméra, un conflit de près de dix ans

Les origines du conflit remonte à 2008 lorsque Djibouti et l’Érythrée se sont affrontés dans une lutte armée. La guerre du 10 au 13 juin 2008 autour du Cap Douméra, bien que courte, a encore des répercussions. Les relations sont toujours tendues entre les deux pays. Djibouti accuse l’Érythrée d’avoir financé le Front pour la restauration de l’unité et la démocratie, un mouvement anti-gouvernemental. L’Érythrée quant à elle réclame ce territoire comme le sien. Les deux pays avaient trouvé un accord avec le Qatar comme intermédiaire depuis juin 2010.

Néanmoins, suite à la décision des deux pays qui ont choisi de s’allier à l’Arabie Saoudite, le Qatar a demandé le retrait de ses 450 soldats le 14 juin dernier. Depuis, Djibouti accuse son voisin d’envahir le territoire de Douméra, frontalier aux deux pays. Mahamoud Ali Youssouf a confié à l’agence de presse Reuters que les soldats djiboutiens étaient « en alerte ». Un plainte à été déposée à l’ONU et auprès de l’Union Africaine. « L’armée érythréenne contrôle désormais l’Île de Douméra et Dumeira Mountain. Il s’agit clairement d’une violation d’une résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU », a-t-il ajouté. Moussa Faki Mahamat, président de la commission de l’Union Afrucaine, a déclaré sur Twitter qu’une délégation sera dépêchée sur place afin d’y voir plus clair.

L’Érythrée n’a pour l’instant fait aucun commentaire. Djibouti de son côté pense que « l’opposition des forces entre les deux pays peut dégénérer à tout moment ».


1 Comment on this Post

  1. Huumm entendons nous

    Répondre

Leave a Comment