Share

Ben Moubamba recadré après avoir affirmé que le gouvernement a mis le Gabon sous tutelle du FMI


Bruno Ben Moubamba, le vice premier ministre Gabonais en charge de l'habitat et de l'urbanisme
Bruno Ben Moubamba, le vice premier ministre Gabonais en charge de l’habitat et de l’urbanisme

News Gabon – Bruno Ben Moubamba, l’ancien opposant devenu vice-premier ministre dans le gouvernement d’Emmanuel Issozet Ngondet a de nouveau  été publiquement rappelé à l’ordre par son Premier ministre et Alain-Claude Bilié-By-Nze, le ministre de la Communication. Comme pour les recadrages précédents, la communication intempestive de Bruno Ben Moubamba est mise à l’index.

« Mercredi 21 juin 2017 au soir, Monsieur Bruno Ben Moubamba, publiait un post sur sa page Facebook, à travers lequel il prétend que le gouvernement de la République aurait fait le choix de mettre le Gabon sous tutelle du Fonds monétaire international (FMI). Outre que cette affirmation est erronée, elle est de nature à mettre à mal la cohésion gouvernementale », indique d’entrée un communiqué signé du ministre de la Communication Alain-Claude Bilié-By-Nze.

Le porte-parole du gouvernement accuse son collègue qui a préséance sur lui dans l’ordre protocolaire (Bruno Ben Moubamba est vice-premier ministre) de violer la Constitution gabonaise qui dispose en son article 33 que « les membres du gouvernement sont politiquement solidaires ».

Si dans son communiqué Alain-Claude Bilié-By-Nze nie que le Gabon a été mis sous tutelle du FMI comme l’a affirmé son collègue, il concède néanmoins que le Gabon « bénéficiera de l’expertise du FMI et des autres institutions multilatérales ».

Dans le même communiqué, Alain-Claude Bilié-By-Nze a indiqué que le Premier ministre Emmanuel Issozet Ngondet lance un énième rappel à l’ordre sur le respect de la réserve et de la solidarité gouvernementale entre les ministres.

« Les réseaux sociaux ne sauraient être le réceptacle des points de vue que l’on n’a pas émis durant la tenue des instances gouvernementales », a conclu Alain-Claude Bilié-By-Nze comme pour rappeler que dans les débats internes au gouvernement, Bruno Ben Moubamba ne se serait pas opposé à « la mise sous-tutelle du Gabon » qu’il s’est empressé de dénoncer sur Facebook.

Comme un pied de nez à Bilié-By-Nze et à Emmanuel Issozet Ngondet, Bruno Ben Moubamba a répliqué sur Facebook :

« Le Président Ali Bongo ONDIMBA est un visionnaire pour moi. Je suis épuisé de voir certaines personnes mentir au Président de la République pour de sombres calculs notamment financiers. Il ne le mérite pas.
Moi, je suis au travail pour apporter des solutions et non des problèmes. Si les pedegistes ne savent pas travailler c’est le dernier de mes soucis.
Je préfère promouvoir le Gabon et le Président Ali que de me rouler dans la boue avec des gens que je ne comprends pas. », a-t-il indiqué.


Leave a Comment