Share

Tanzanie : le gouvernement plus que jamais hostile à l’homosexualité


Le président de la Tanzanie, John Magufuli.

Tanzanie (Africapostnews) — Dans un discours prononcé ce dimanche, le ministre de l’Intérieur Mwigulu Nchemba a mis en garde les organisations de défense des homosexuels. Il a aussi rappelé que l’homosexualité est sévèrement punie sur le territoire tanzanien.

Les défenseurs des droits homosexuels seront désormais arrêtés en Tanzanie. Dans une allocution controversée tenue ce dimanche, le ministre de l’Intérieur a affirmé l’intolérance observée à l’encontre des homosexuels.

« Je voudrais rappeler et avertir toutes les organisations et institutions qui font campagne et prétendent défendre les intérêts des homosexuels. Nous allons arrêter et traduire en justice tous ceux qui sont impliqués. » a-t-il lancé ce 25 juin.

Durant cette cérémonie de levée de fonds pour la construction d’une église, Mwigulu Nchemba a averti tous les étrangers souhaitant défendre les droits des homosexuels. Ils seront arrêtés et immédiatement expulsés a-t-il dit.

« Si nous trouvons un étranger menant cette campagne, il ou elle sera déporté(e) sans le moindre délai. Ils n’auront même pas le temps de retirer leur téléphone portable de la prise électrique » a-t-il bravé.

Aussi, toute organisation de défense des droits homosexuels, perdra automatiquement son enregistrement.

L’intransigeance du gouvernement

Le gouvernement tanzanien annonce les couleurs et semblent ne vouloir faire aucune concession.

« Ceux qui veulent l’homosexualité devraient partir vivre dans les pays qui acceptent ce genre de pratiques » a martelé Mwigulu Nchemba. En effet, l’homosexualité est interdite en Tanzanie et passible de lourdes peines de prison.

Le ministre de l’Intérieur abonde dans le sens du président John Magufuli. Dans un discours tenu jeudi et qui a fait polémique, ce dernier a tenu des propos durs contre les organisations luttant pour les droits des homosexuels tout en pointant du doigt l’homosexualité.

« Ceux qui nous enseignent des choses pareilles ne nous aiment pas, mes frères. Ils nous ont apporté la drogue, les pratiques homosexuelles que même les vaches réprouvent » avait-il lancé.

De plus, il a ajouté : « Vous, vous élevez du bétail; mais avez-vous jamais vu une chèvre ou un porc se livrer à ce jeu ? Et ces gens veulent que les Tanzaniens s’y adonnent ! »

La traque aux homosexuels par le gouvernement tanzanien est de plus en plus visible. Plus tôt dans l’année, le président tanzanien avait menacé de publier la liste des homosexuels qui font de leur corps un commerce avant de renoncer.

 


Leave a Comment