Share

Bénin : quelques mesures phares du volet social du PAG en cours d’exécution


Actualité Bénin – Depuis que le Programme d’Action du Gouvernement (PAG, intitulé « Bénin Révélé ») a été présenté au public en décembre 2016, le gouvernement béninois est très attendu sur les mesures sociales mises en œuvre pour soulager le sort des populations.

En effet, la réalité est que les conditions de vie des Béninois se sont dégradée au fur et à mesure des années de telle sorte que la proportion de personnes pauvres est passée de 36,2% en 2011 à 40,1% en 2015 (PNUD). Anxieuse de savoir ce que fait le gouvernement pour permettre aux plus démunis de joindre les deux bouts.

Lors du débat sur l’orientation budgétaire exercice 2018, le ministre d’État chargé du Plan et du Développement, M. Abdoulaye Bio Tchané, a précisé les différentes actions publiques en cours pendant les années 2017 et 2018 pour venir au soutien des Béninois. Le ministre d’État a réaffirmé « de la manière la plus forte » l’engagement du gouvernement à « améliorer les conditions de vie des Béninois et surtout des plus nombreux ».

Des mesures sociales dans les domaines de la santé, la nutrition, les infrastructures et l’emploi

Les mesures sociales phares sont les suivantes :

  • Reconduire la gratuité de la césarienne, du paludisme et autres ;
  • Relancer le programme de microcrédits de manière transitoire avec un relèvement du plafond de 50.000 à 100.000 FCFA ;
  • Recruter 10 349 agents dans la fonction publique d’ici décembre 2017 ;
  • Lancer un nouveau programme de cantines scolaires à plus grande envergure notamment dans les zones les plus défavorisées ;
  • Restructurer et assainir les mécanismes d’attribution des bourses et secours universitaires ;
  • Une meilleure fourniture d’énergie à travers le territoire, avec l’appui entre autres du Compact II du Millenium Challenge Account ;
  • Favoriser l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement.

Mais c’est le programme d’Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch) qui est le plus attendu au dernier trimestre 2017, car il constitue une mesure de protection sociale et porte sur quatre volets qui favoriseront la sortie de la précarité : l’assurance maladie, la formation, le microcrédit et l’assurance retraite.


Leave a Comment