Share

Procès des « biens mal acquis » : 30 millions d’euros d’amende et trois ans de prison requis contre Teodorin Obiang


Trois ans de prison requis contre Teodorin Obiang
Teodorin Obiang, vice-président de la Guinée-Équatoriale. © JÉRÔME LEROY / AFP

Africapostnews — Le tribunal correctionnel de Paris a requis une amende de 30 millions d’euros et trois ans de prison contre Teodorin Obiang, vice-président de la Guinée-Équatoriale, jugé pour « détournements de fonds » et « blanchiment d’abus de biens sociaux ».

Poursuivi depuis le 19 juin par le tribunal correctionnel de Paris dans l’affaire des « biens mal acquis », une peine a été prononcée contre Teodorin Obiang ce mercredi 5 juillet.

Trois ans de prison, 30 millions d’euros d’amende et la confiscation des biens saisis évalués a plus de 150 millions d’euros ont été requis contre Teodorin Obiang fils aîné du président de la Guinée-Équatoriale.

L’enquête a mis en lumière un énorme patrimoine immobilier, des voitures de luxe et de sports, bijoux, œuvres d’art, vêtements et un immeuble à l’avenue Foch.

Parmi les biens, un immeuble d’une valeur de 107 millions d’euros que le gouvernement équato-guinéen a fait passer pour une représentation diplomatique. D’après le magistrat, une « manoeuvre pour tenter de faire échapper ce bien à l’action de la justice française » qui s’étonne de la présence d’une discothèque dans les locaux.

L’argent qui a servi à effectuer toutes ces dépenses provenaient du ministère de l’Agriculture à travers l’entreprise Somagui Forestal qui appartient à Teodorin Obiang alors ministre de l’agriculture à cette période.

D’après le représentant du parquet national financier Jean-Yves Lourguilloux, cette entreprise n’est qu’une « coquille vide qui ne sert qu’à transiter l’argent public ».

« Si Teodorin Obiang est le premier à être jugé dans les affaires de biens mal acquis, ce n’est pas qu’il soit une cible, a précisé le procureur, mais parce que son cas ne présente aucune difficulté pour le délit de blanchiment » a affirmé le parquet.


Leave a Comment