Share

La Dakar Fashion Week 2017 : la mode africaine à l’honneur sous la bénédiction d’Adama Paris


Adama Paris Dakar Fashion Week
La créatrice sénégalais Adama Ndiaye promotrice de la Dakar Fashion Week © Getty.

Du 27 juin au 2 juillet dernier, s’est tenu au Sénégal, la quinzième édition de la Dakar Fashion Week (DFW). Occasion pour les jeunes et talentueux créateurs du continent de présenter leurs créations et de partager leur vision de la mode africaine. Comme à chaque édition, la fête fut belle avec son lot de surprises. Retour sur cet événement riche en couleur qui a vu le jour sous la houlette de la talentueuse styliste sénégalaise Adama Ndiaye plus connue sous le nom d’Adama Paris

La DFW est le rendez-vous incontournable de la mode africaine. Chaque année, il réunit au Sénégal les plus éminents créateurs africains. Occasion pour les jeunes stylistes méconnus de se faire connaître auprès d’un plus large public. Une opportunité en or pour ces créateurs pétris de talent qui peuvent enfin sortir de l’ombre pour caresser la lumière sous les strass et paillettes. Ceux et celles qui y participent peuvent dire merci à Adama Paris.

Sans elle, sans sa force, sans son courage et sa détermination, ce festival de la mode africaine n’aurait peut-être jamais vu le jour. Pour l’édition 2017, la fondatrice de la Dakar Fashion Week est parvenue à mobiliser pas moins de 86 millions de FCFA (131.000 €) pour l’organisation de cet événement. Une somme relativement dérisoire si l’on considère les coûts importants liés à la logistique, à l’hébergement et au transport des convives.

À noter que lors de la DFW des défilés gratuits sont organisés un peu partout dans la ville. Le très populaire quartier Niary Tally à Dakar a été l’un des sites choisis pour accueillir les défilés itinérants. Pour d’Adama Paris, la mode doit impérativement se populariser auprès des plus jeunes et d’un public plus élargi.

Loin des défilés ultras select de New York, de Tokyo ou encore de Paris, Adama Ndiaye, au travers de la DFW, rend la mode accessible à tous. Grâce à cet événement, la mode est désormais à la portée de toutes les classes socio-professionnelles sénégalaises.

Pour se financer, Adama Paris n’a pas d’autre choix que de solliciter les grandes entreprises locales et éventuellement des sponsors étrangers. Et cela fait 15 ans aujourd’hui qu’elle procède de la sorte. Par amour du continent, mais aussi et surtout par amour de la mode.

Pour la 15e édition de la semaine de la mode à Dakar, les organisateurs ont jugé bon de dédier la soirée d’ouverture à des stylistes entièrement féminines. Une manière de rappeler que les femmes ont également leur place dans ce milieu parfois dominé par la gent masculine.

 

Ainsi, à la résidence de l’ambassadeur de France où s’est ouvert l’événement, les collections des créations Rama Diaw, Rebecca Zorro, Astou Mballo, Adama Paris et So’ Fatoo ont pu défiler sur le podium.

35 stylistes et créateurs venus du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de l’Égypte, du Nigéria, du Mali, Gambie, du Congo, du Mozambique et du Sénégal, ont pu présenter leurs collections. Les vêtements taillés dans le wax, la guipure, le bazin riche, le coton, le lin, le tafta, le bogolan, etc., ont rivalisé de talent sous les acclamations d’un public véritablement conquis. La prochaine édition laisse déjà présager un événement de bonne facture…


Leave a Comment