Share

Guinée : Salifou Kebé nouveau président de la CENI après la destitution de Bakary Fofana


Bakary Fofana CENI Guinée
Bakary Fofana, déchu de ses fonctions de président de la Commission électorale nationale et indépendante de Guinée. © Journalguinee.com

Politique Guinée (Conakry) – Bakary Fofana n’est plus le président de la Commission électorale nationale et indépendante, CENI. Lors d’une plénière extraordinaire, les commissaires de l’organisation ont voté la destitution de l’ancien ministre des Affaires étrangères.

Conformément à l’article 17 qui régit l’organisation de la CENI, ses commissaires ont organisé une session extraordinaire mardi 4 juillet afin de procéder à une réorganisation du bureau de ladite institution. En effet, cet article confère la possibilité au 2/3 des commissaires de renouveler tout ou une partie du bureau. Et c’est ce qu’ils ont fait ! Bakary Fofana a été déchu de ses fonctions de président de la CENI.

18 voix contre, une pour

Le vote, qui s’est passé en l’absence du principal intéressé, a donné des résultats sans équivoque. 18 contre 1. « Il y avait 19 commissaires présents. On est passé au vote. Maître Amadou Slifou Kébé a eu 18 voix contre une seule voix pour Bakary Fofana. Donc, Maitre Amadou Salifou Kébé est déclaré Président de la CENI », a déclaré Charles André Soumah, de la cellule de communication de l’institution.

Selon différentes sources, les raisons de cette destitution résident dans la mauvaise gestion de Fofana. Étienne Soropogui, l’un des commissaires décisionnaires, déclarait à ce sujet « Nous avons constaté dans le fonctionnement de notre institution qu’il y avait un certain nombre d’irrégularités. », justifiant le recours au fameux article 17. « Donc nous avons estimé qu’il était urgent, à ce titre-là, de mettre en place un certain nombre d’organes qui garantiraient mieux le bon fonctionnement et qui garantiraient mieux la transparence et notamment la transparence sur des questions financières. », ajoute-t-il.

Des réactions mitigées

Les réactions suite à la destitution de Fofana ne se sont pas fait attendre. Si d’une part, l’on félicite l’initiative, d’autre part, l’on estime que la refonte doit aller plus loin. Pour Mamadou Aliou Sampiring Diallo, de l’UFDG Labé, une réorganisation totale est nécessaire. « Comme vous le savez, lors des derniers accords, on avait estimé qu’il faut vraiment réorganiser la CENI toute entière, pas seulement le cas monsieur Bakary Fofana. », estime-t-il.

Du côté du RPG, parti au pouvoir, l’on applaudit la décision des commissaires. « Ce qui arrive à la tête de la CENI est réconfortant parce que c’est le témoignage de deux choses majeures dont l’une engendre l’autre. Cela voudrait dire qu’il y a une avancée significative de la démocratie en Guinée » s’est réjoui Idrissa Camara, Secrétaire général de la section Labé 2 du RPG Arc-en-ciel.

Selon le site d’information Guineenews, Bakary Fofana aurait contesté la décision. Il faut donc s’attendre à une contre-attaque du président déchu qui déclarait lundi, « Je suis et je reste président de la CENI ».

 


Leave a Comment