Share

Cameroun : les évêques persistent et signent « Mgr Jean Marie Benoît Bala a été assassiné »


Mgr Jean Marie Benoît Bala de son vivant
Mgr Jean Marie Benoît Bala de son vivant // DRConnectionivoirienne.net

Cameroun (Africapostnews) – Le 4 juillet dernier, le procureur Jean Fils Ntamack livrait les premières conclusions de l’enquête judiciaire sur le décès mystérieux de l’évêque de Bafia, Mgr Jean Marie Benoît Bala. Dans ces conclusions, Jean Fils Ntamack déclarait notamment que l’évêque s’était probablement noyé. Dans un communiqué publié ce 10 juillet, la conférence épiscopale des évêques du Cameroun dit ne pas se reconnaitre dans ses conclusions et maintient que Mgr Jean Marie Benoît Bala a été assassiné.

Le procureur Jean Fils Ntamack pensait avoir mis un terme aux différentes supputations sur les circonstances du décès de l’évêque de Bafia, Mgr Jean Marie Benoît Bala. Dans son dernier communiqué il déclarait : « Les médecins légistes commis à cet égard par INTERPOL […] sont arrivés le 29 juin 2017. Après examen approfondi, ils ont relevé l’absence de toutes traces de violence sur le corps du défunt et ont conclu à cet égard que la noyade est la cause la plus probable du décès de l’évêque ».

Le corps de Mgr Bala portait des marques de violence

Réagissant à ces conclusions, les évêques qui disent avoir bien suivi les déclarations du procureur Jean Fils Ntamack. Cependant, ils n’y adhèrent pas.

« Les évêques maintiennent leur déclaration du 13 juin 2017 selon laquelle Mgr Jean Marie Benoît Bala a été assassiné.

La certitude morale des évêques repose entre autres, sur le fait que le corps qu’ils ont vu et reconnu au bord de la Sanaga et à la morgue de l’hôpital général de Yaoundé, et qui qui était la dépouille de Mgr Jean Marie Benoît Bala, portait des marques de violence  », peut-on lire dans le communiqué des évêques.

En outre les évêques se sont offusqués de n’avoir toujours pas reçu le corps de leur collègue.


Leave a Comment