Share

RDC – Nouveau report des élections : l’opposition monte au créneau


Le président congolais Joseph Kabila
Le président congolais Joseph Kabila – Crédit photo : actucongo.com

News RD Congo – Suite à la nouvelle annonce du report des élections par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), l’Union pour la démocratie et le progrès social (USPD) s’est exprimé, qualifiant de « provocation » ce énième report. 

La Commission électorale nationale indépendante a annoncé par la voix de son président de l’improbabilité de la tenue des élections cette fin d’année. En effet, Corneille Nangaa a annoncé, vendredi 7 juillet, que les élections ne pourront se tenir en 2017. Selon le président de la Céni, les conditions actuelles du pays ne peuvent garantir le bon déroulement d’un scrutin présidentiel. Notamment les conditions de sécurité. La situation dans le Kasaï, par exemple, est un des arguments du président.

Mais la décision, qualifiée de « provocation » par l’UDPS, principal parti d’opposition, n’est pas du tout bien accueillie par la partie adverse. « Corneille Nangaa est en train d’aider Joseph Kabila à atteindre son plan de s’éterniser au pouvoir. C’est une provocation. Ce n’est pas responsable », a déclaré Augustin Kabuya, porte-parole du parti historique d’opposition. Les opposants à Kabila ne l’entendent pas de cette oreille, et ne comptent pas se laisser faire. Lesdits accords stipulent en effet la tenue d’élections simultanées avant la fin 2017. Du côté de la Coalition de 33 ONG, même son de cloche. Il faut respecter les accords du 31 décembre. Elle exige par ailleurs que le calendrier électoral soit publié « sans délai ».

Président hors-la-loi, Joseph Kabila aurait dû quitter le pouvoir en décembre 2016, date à laquelle s’est terminé son second et dernier mandat.

 

 


Leave a Comment