Share

Éducation : la Banque Mondiale invite la France à investir en Afrique


Selon la Banque Mondiale, la France doit davantage investir dans l’éducation.

Afrique Éducation – Au cours de la publication de l’étude sur l’Afrique effectuée par Havas Horizon, le vice-président de la Banque Mondiale pour l’Afrique a tenu à rappeler à la France l’intérêt d’investir dans l’éducation sur le continent africain.

L’étude de Havas Horizons, menée auprès de 55 institutions bancaires et financières, indique un « regain d’optimisme » de la part des investisseurs étrangers pour l’Afrique. En effet, 61% d’entre eux se disent prêts à accroître leurs investissements sur le continent.

C’est pourquoi Makhtar Diop, vice-président de la Banque Mondiale pour l’Afrique a tenu à attirer l’attention de la France en matière d’éducation et à encourager les différents acteurs à investir « largement et massivement » à l’image de la Grande-Bretagne et des États-Unis.

« Le train est en train de rouler à très grande vitesse et, si la France ne saisit pas cette opportunité, je crains qu’il ne soit trop tard », a-t-il déclaré.

« Votre atout numéro 1 en Afrique, c’est l’éducation […] il n’y a pas de bonne raison pour qu’un pôle de grandes écoles n’ouvre pas un campus quelque part en Afrique » a-t-il rajouté.

Des partenariats à développer

Certaines grandes écoles françaises ont déjà ouvert des campus en Afrique telles que l’Essec Business School avec un campus à Rabat (Maroc) et HEC avec un programme de formation continue « management d’une unité stratégique » (MUST) destiné aux cadres locaux à Abidjan (Côte d’Ivoire).

Ces partenariats entre l’Afrique et la France en termes d’éducation restent pour l’instant encore peu nombreux et la Banque Mondiale espère que le regain d’intérêt de la part des investisseurs étrangers saura changer la donne afin que le secteur de l’éducation ne reste pas à la traîne.

L’étude indique que pour l’instant, les secteurs les plus prometteurs restent ceux de l’énergie, des services financiers et de l’agriculture. En termes de destination des investissements, la Côte d’Ivoire et le Kenya ont fait leur entrée en premières places dans le classement des destinations les plus attractives, rejoignant le Nigéria, l’Éthiopie, le Ghana, le Sénégal et le Maroc.

 


Leave a Comment