Share

Nigéria : il met son fils en vente pour financer les funérailles de sa mère


Traduit en justice pour avoir essayé de vendre son fils
La ville d’Ibadan, capitale de la province d’Oyo au Nigéria. © via africanbusinessmagazine.com

Nigéria (APN) — Deux hommes de trente ans ont été traduits en justice à Ibadan, ville située dans le sud ouest du Nigeria, pour avoir essayer de vendre le fils de l’un d’eux le 21 juin.

Le père de l’enfant Haruna Sule et son ami Abdulfatai Quadri font face à deux chefs d’accusation. Ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs et pour tentative présumée de la vente de son fils de six ans.

Selon le procureur, le sergent Oriola James, le père de l’enfant et son ami, ont conspiré à vendre Saka Sule. Ce qui constitue deux violations de la loi de l’État d’Oyo.

Tout d’abord, à la lecture des charges retenues contre les deux protagonistes, ils ont plaidé non coupable. Puis le père de l’enfant Haruna Sule, a informé la police de la mort de sa mère. Il a ensuite indiqué qu’il cherchait désespérément un moyen de lui organiser des funérailles dignes.

Puis continue t-il, il a appelé son ami Abdulfatai et lui a demandé de trouver un acheteur pour son fils Saka Sule. Ceci, dans le but d’amasser de l’argent pour organiser l’enterrement de sa mère.

Plus tard, Abdulfatai a informé Haruna avoir trouvé un acheteur pour son fils. Seulement, le supposé acheteur a dénoncé les deux protagonistes à la police.

Le juge en chef, Taiwo Oladiran a accordé aux accusés une libération sous caution et suspendu le procès jusqu’au 31 août prochain pour une nouvelle audience


Leave a Comment