Share

Gabon : les élections législatives reportées en avril 2018 (Cour Constitutionnelle)


Marie-Madeleine Mborantsouo, la présidente de la Cour constitutionnelle gabonaise
Marie-Madeleine Mborantsouo, la présidente de la Cour constitutionnelle gabonaise

Gabon (Africapostnews) – La Cour constitutionnelle gabonaise a décidé du report des élections législatives, prévues avant le 31 juillet 2017, au plus tard au mois d’avril 2018. Ce nouveau report des élections législatives est motivé par la nécessité de prendre en compte les résolutions du dialogue national initié par le président gabonais Ali Bongo.

Les députés gabonais dont le mandat est arrivé à échéance en décembre 2016 pourront rester en fonction jusqu’en avril 2018 selon une décision de la Cour constitutionnelle prise la semaine écoulée et qu’africapostnews.com a pu consulter.

Dans sa décision la Cour constitutionnelle note qu’il est impossible de « concilier le temps nécessaire dont les autorités compétentes doivent disposer pour faire aboutir le processus des réformes électorales arrêtées dans le protocole d’accord signé entre les parties prenantes au dialogue politique avec l’observance du délai fixé par la Cour constitutionnelle (NDLR le 31 juillet 2016) pour l’organisation des élections des députés à l’assemblée nationale ». Les juges constitutionnels ont considéré qu’il s’agissait d’un cas de force majeure valable pour justifier du report du scrutin.

En avril 2018, les députés en fonction, dont le mandat constitutionnel est de 5 ans auront passé 6 ans et 4 mois au parlement. Pour rappel, l’Assemblée nationale gabonaise est très largement dominée par le parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir). L’opposition avait boycotté le précèdent scrutin pour « ne pas légitimer le pouvoir d’Ali Bongo » qui avait été élu pour son premier mandat.


Leave a Comment