Share

RDC : des miliciens non identifiés enlèvent deux prêtres dans le Nord-Kivu


Des prêtes enlevés dans le Nord-Kivu.
Deux prêtes enlevés dans le Nord-Kivu dans la nuit de dimanche à lundi. Image d’illustration.

Actualité RDC – Les enlèvements de deux prêtres du diocèse de Beni-Butembo ont été confirmés par plusieurs sources officielles. Dans la nuit de dimanche à lundi, deux prêtres ont été enlevés par des miliciens dont l’identité reste pour l’instant inconnue. Les faits se sont déroulés dans l’est de la République démocratique du Congo, plus précisément dans le Nord-Kivu.

Joint par l’AFP, Mgr Paluku Sikuli, évêque de Beni-Butembo dans le nord du Nord-Kivu, a déclaré que le curé Charles Kipasa et le vicaire Jean-Pierre Akili de la paroisse Marie reine des Anges de Bunyuka, ont été enlevés par des Maï-Maï qui les ont conduits vers les montagnes de la région.

De ce que l’on sait, les assaillants étaient lourdement armés et portaient des treillis. Les ravisseurs auraient volé deux motos ainsi que deux voitures. Ils auraient ensuite pris la direction de Bwima. Bien que l’on ne sache pas qu’elle a été la destination exacte des kidnappeurs, les autorités ont d’ores et déjà été prévenues.

 

Des informations confirmées par Amisi Kalonda, l’administrateur du territoire de Béni. « Je confirme l’enlèvement de deux prêtres de la paroisse catholique de Bunyuka par des personnes armées inconnues. Nos services de défense et de sécurité sont à pied d’oeuvre pour les retrouver » a-t-il déclaré à l’AFP. Il a précisé que « les ravisseurs ont abandonné les deux véhicules qui les transportaient ».

Cette partie de la RDC est régulièrement le théâtre d’enlèvements et d’affrontements intercommunautaires. En effet, les Nande, Hunde, les Hutus et les ressortissants des autres ethnies sont très régulièrement en conflit. Des affrontements sanglants qui poussent les autorités de Kinshasa à déployer l’armée afin de faire régner l’ordre. Il est à préciser que les deux prêtres enlevés sont issus de l’ethnie Nande. On serait donc tenté de penser que ces enlèvements ont été faits sur fond de rivalité ethnique.

Tout comme les humanitaires, les prêtres présents au Congo sont fréquemment victimes de violence, d’intimidation et d’enlèvement. Il y a cinq ans de cela, ce sont trois prêtres qui avaient été enlevés dans le Nord-Kivu, non loin de la ville de Béni. Les enlèvements avaient été attribués rebelles musulmans ougandais de l’Alliance des Forces démocratiques (ADF). Depuis lors, plus personne n’a eu des nouvelles desdits prêtres…

 


Leave a Comment