Share

RDC : nomination d’un nouveau commandement à la tête de la police – décision personnelle ou genuine ?


Dieudonné Amuli Bahigwa
Le président congolais Joseph Kabila vient de nommer le Général Dieudonné Amuli Bahigwa à la tête de la police nationale – Crédit photo : actucongo.com

Actualité RDC – Le président Joseph Kabila a nommé lundi 17 juillet, un nouveau commandement à la tête de la police en raison d’une montée de l’insécurité dans plusieurs villes du pays.

La liste des membres du nouveau commandement a été diffusée à la radio-télévision nationale congolaise (RTNC) au travers d’un communiqué. Désormais, le poste de commissaire national de la police est attribué à l’actuel chef adjoint des Forces armées de la RDC (FARDC), le général Dieudonné Amuli. Il remplacera à ce poste le général Charles Bisengimana.

Quant au commandement de la police de Kinshasa, capitale de la RDC, il est confié au général Sylvano Kasongo Kitenge, en remplacement du général Célestin Kanyama. Pour rappel Célestin Kanyama est sous le coup de sanctions américaines, notamment pour son rôle dans une opération de police contre des délinquants entre fins 2013 et début 2014 ayant fait une cinquantaine de morts et une trentaine d’enlèvements.

Les provinces instables du Nord-Kivu, Sud-Kivu et Ituri se sont vues également dotées de nouveaux commandants de police. Le chef de l’état congolais a également autorisé le départ en retraite de plusieurs officiers. On se souvient que plusieurs villes du pays particulièrement à Kinshasa, ont été la cible d’attaques menées par des personnes non identifiées. La dernière en date fut l’attaque au marché central de Kinshasa qui a causé la mort de l’administratrice et du chef de la police dudit marché, selon des autorités.

Selon le gouvernement, face à l’insécurité grandissante il était nécessaire de déployer une nouvelle force policière qui assurerait de façon plus efficiente la sécurité de la population. Ainsi, les différentes nominations tombent à point nommé selon le gouvernement. Toutefois, face à la situation politique du Congo d’aucuns se demandent si ces nouvelles nominations ne seraient pas un nouveau moyen pour le président Kabila de se maintenir au pouvoir.


Leave a Comment