Share

Cameroun : une entreprise produit du charbon bio à partir de déchets de marchés


Une equipe transforme les déchets en charbon bio.
L’équipe qui forme Kemit Ecology. © via lemaquisard.fr

Cameroun News – La start-up camerounaise Kemit Ecology transforme les déchets des marchés de Douala en charbon bio. Une entreprise que Muller Tenkeu Nandou, jeune entrepreneur à la genèse du projet, espère voir grandir.

Kemit Ecology est une start-up camerounaise basée dans la banlieue de Douala et fondée par Muller Tenkeu Nandou. Muller a lancé ce projet en 2010 alors qu’il n’était encore qu’étudiant en écologie, biodiversité et environnement. Son initiative est principalement destinée à « offrir une alternative au problème de déforestation des bois de mangrove (coupés chaque jour par les villageois pour en faire du bois de chauffage, ndlr). Nous avons alors pensé aux déchets ménagers » explique-t-il. 

En effet, la consommation de charbon de bois au Cameroun s’élève à 375.000 tonnes par an et dans les villages, 91% des foyers utilisent du charbon de bois. Des chiffres qui représentent un marché annuel de 17 milliards de francs CFA (26 millions d’euros).

Au début du projet et jusqu’en 2015, Muller effectuait des tests afin de trouver « le bon charbon bio » respectant certains critères de qualité. Il a commencé le lancement de la production avec très peu de moyens en utilisant des méthodes simples et archaïques. Au fil du temps, il a bénéficié de dons et de financements extérieurs qui lui ont permis d’investir dans son projet. Ces derniers lui ont permis d’acquérir de nouveaux équipements fabriqués au Cameroun et de faire câbler son site à haute tension pour l’industrie.

Une start-up au fort potentiel

Grâce aux investissements, Kemit Ecology a multiplié sa production par six. L’entreprise produit aujourd’hui six tonnes de charbon par mois.

L’équipe de la start-up se balade donc dans les rues et les marchés de Douala afin de récupérer les déchets biodégradables tels que les épluchures de bananes ou de cannes à sucre, les peaux de maïs, etc. Ces déchets sont ensuite transformés en un « charbon 100% bio. Un charbon qui respecte toutes les règles environnementales, ne pollue pas la nature et aide la Cameroun à sauver ses forêts » explique Muller.

Contrairement au charbon de bois traditionnel, celui de Kemit Ecology n’émet pas de gaz à effet de serre car « lors de la combustion incomplète, ces gaz sont extraits ».

De plus, ce charbon vendu dans les marchés de Douala est proposé à un prix inférieur à celui du charbon traditionnel ; 8.000 francs CFA (12,3 euros) le sac de 40 kg au lieu de 9.500 francs CFA.

Kemit Ecology est donc une entreprise innovante au fort potentiel et qui possède une marge importante d’évolution. D’ailleurs son objectif actuel est de grandir. « Nous ne couvrons même pas un centième de la demande de Douala, dont la consommation annuelles dépasse les 100.000 tonnes, nous cherchons un investissement de 50 millions de francs CFA pour passer à une production semi-industrielle » a indiqué Muller.


Leave a Comment