Share

Nigeria : 40 hommes arrêtés dans un hôtel pour pratiques homosexuelles


Homosexuels Nigeria
Une quarantaine d’homosexuels ont été arrêtés le week-end dernier au Nigeria.

Nigeria Newss – Samedi dernier, plus de 40 Nigérians ont été arrêtés dans un hôtel dans la région d’Owode Onirin. Accusés d’utiliser l’hôtel comme un lieu de rencontres homosexuelles, les hommes ont été arrêtés et seront poursuivis. L’homosexualité est considérée comme un crime au Nigeria, pays dont la majorité de la population est principalement musulmane et chrétienne. Les actes homophobes sont très fréquents et jugés normaux pour certains.

Après la loi adoptée en 2014 interdisant l’union homosexuelle, les arrestations de ce genre sont très régulières. Chaque année, la police fait des descentes dans des lieux soupçonnés d’abriter des homosexuels.

La police fait irruption dans un hôtel et embarque tous les homosexuels

Accusés de rependre des pratiques d’actes homosexuels, plus de 40 hommes ont été arrêtés par la police ce week-end. Selon le journal Nigerian Punch, la police a débarqué samedi dernier dans un hôtel situé dans la région d’Owode Onirin.

 Un témoin raconte que la police aurait investi les lieux aux alentours de 15h30, après avoir entendu des rumeurs selon lesquelles l’hôtel serait un lieu d’hébergement pour les homosexuels. De plus, lors l’intervention des policiers ils étaient nombreux dans les locaux. Le témoin raconte que plusieurs ont été surpris pendant leurs ébats sexuels.

Selon le responsable des relations publiques de la police de l’État de Lagos Olarinde Famous-Cole, les hommes ont été transmis aux forces opérationnelles de l’État et poursuivis. « C’est vrai. Environ 42 homosexuels soupçonnés ont été arrêtés et l’hôtel a été fermé pendant que l’enquête se poursuit. Ils sont en détention provisoire du groupe de travail de l’État de Lagos et seront bientôt inculpés devant les tribunaux ».

Ce genre d’arrestation au Nigeria est très fréquent, bien qu’ils soient arrêtés la plupart sont relâchés quelques jours après, car les poursuites n’ont encore jusque-là emmené aucun d’entre eux en prison.

Le Nigeria n’est pas près d’accepter l’homosexualité

En 2014, le Nigeria adopte une loi à l’unanimité interdisant l’homosexualité. Elle prévoit une peine de prison de 14 ans en cas de mariage homosexuel et 10 ans d’emprisonnement pour ceux qui affichent leur relation en public.

C’est le président Nigérian Goodluck Jonathan lui-même qui l’avait promulgué, car les pratiques d’homosexualité ne correspondraient pas aux croyances culturelles et religieuses des Nigérians, plus de 90% seraient opposés au mariage de personnes de mêmes sexes avaient expliqué un parlementaire. En avril dernier, plus d’une cinquantaine d’hommes avaient été arrêtés, car ils voulaient organiser une cérémonie de mariage secrètement.

Ce texte mentionne également que « toute personne qui fait fonctionner ou participe à des clubs gays, des sociétés ou des organisations pour homosexuels directement ou indirectement ou affiche publiquement sa relation amoureuse commet un crime et encourt une peine ».

Bien que cette loi ait été qualifiée de discriminatoire par l’Amnesty International qui avait demandé de la rejeter, la loi a été adoptée. Les relations homosexuelles sont terriblement réprimandées au Nigeria pays où la société est très religieuse. Plus de 170 millions sont essentiellement chrétiens ou musulmans. Les homosexuels sont souvent victimes de violences homophobes.


Leave a Comment