Share

Cameroun : commémoration de la mort de Duala Manga Bell


africapostnews-duala-manga-bell-commemoration-cameroun
Rudolf Duala Manga Bell (à gauche) et Adolf Ngosso Din (à droite), morts par pendaison le 08 août 1914 | Images d’archives

Actualité Cameroun – A l’occasion de l’anniversaire de la mort de Duala Manga Bell, une cérémonie de commémoration a été organisée ce mardi 08 août à Bonanjo, un quartier de Douala. Une cérémonie qui a vu la participation d’autorités politiques et de chefs coutumiers.

Personnage illustre de l’histoire du Cameroun, Rudolf Duala Manga Bell a été exécuté par pendaison le 8 août 1914. En hommage, une cérémonie de commémoration a été organisée ce mardi 08 août à Bonanjo, un quartier de Douala. Des représentants politiques ainsi que des chefs coutumiers étaient attendus. Le Roi des Bell et sa délégation étaient aussi invités.

Duala Manga Bell et Ngosso Din, deux martyrs nationalistes

Né en 1872 à Douala, anciennement appelée Cameroontown, Rudolf Duala Manga Bell est un descendant de la dynastie des Bell. Il s’opposera vivement en 1910 au projet d’urbanisation de Théodore Seitz, gouverneur allemand au Cameroun. Les plans d’urbanisation prévoyaient l’expropriation des Duala de leur terre. Rudolf Duala Manga Bell le qualifiera de « projet d’apartheid » et s’y opposera vivement. Il fera ainsi parvenir de nombreuses pétitions à cet effet au gouvernement allemand.

Il sera arrêté puis jeté en prison le 10 mai 1914 tout comme que son secrétaire Adolf Ngosso Din quelques jours plus tard. Ce dernier était en déplacement en Allemagne à ce moment pour plaider la cause des Camerounais qui s’opposaient à l’expropriation. Leurs proches ainsi que leurs partisans seront eux aussi jetés en prison. Les deux figures de proue seront condamnées pour haute trahison après un jugement expéditif. Ils seront exécutés par pendaison le 8 août 1914 aux côtés de quelques partisans dont Martin-Paul Samba et Wilhelm Madola Dimalè.

Cette cérémonie de commémoration marque le 103e anniversaire de leur exécution. Ils sont aujourd’hui considérés comme des précurseurs du nationalisme camerounais et continuent d’inspirer plus d’un siècle après leur mort.


Leave a Comment