Share

Zimbabwe : 1 milliard de dollars pour l’Université Mugabe


Le Président Robert Mugabe et son épouse, Grace Mugabe lors d’un rassemblement à Marondera en juin dernier | © REUTERS / Philimon Bulawayo

Actualité Zimbabwe – Le Gouvernement vient d’accorder un budget d’un milliard de dollars pour la construction de l’Université Mugabe. Celle-ci se focalisera sur les Sciences et Technologies et sera dotée d’un institut de recherches. Une nouvelle qui fait grincer des dents mal tandis que le pays traverse une forte crise économique. Les membres de l’Opposition n’ont pas manqué de faire savoir leur désapprobation.

Jonathan Moyo, Ministre de l’Enseignement Supérieur, a annoncé ce mercredi 9 août la construction de l’Université Mugabe. Elle se spécialisera dans les Sciences et Technologies et sera dotée d’un institut de recherches. Le Gouvernement zimbabwéen a ainsi alloué un budget d’un milliard de dollars à ce projet de construction. L’Opposition est tout de suite montée au créneau et s’insurge contre un tel gaspillage de fonds publics.

Un milliard pour l’Université Mugabe dans un pays en crise de liquidités

La Robert Gabriel Mugabe University sera construite à Mazowe, une ville à 35 km de la capitale Harare. 800 millions de dollars seront attribués à la construction de l’université. Les 200 millions restants iront à un fonds universitaire pour la recherche et l’innovation. L’université se spécialisera dans les sciences et technologies, ainsi que la formation d’ingénieurs. Pour Jonathan Moyo, cette univeristé est un hommage au chef de l’État pour son « engagement pour l’éducation et ses qualités exemplaires de dirigeant. ».

Une dépense considérée comme inutile et vivement critiquée par l’Opposition. En effet, le principal parti d’opposition, MDC, qualifie le projet de gaspillage de fonds publics. Selon les membres de l’Opposition, les fonds auraient été mieux alloués à l’entretien d’infrastructures déjà existantes. En outre, le porte-parole du MDC qualifie ce geste de « populiste » car il ne servirait qu’à « flatter l’égo de Mugabe alors que les caisses de l’État sont vides ».


Leave a Comment