Share

Kenya : après les élections, l’appel au boycott lancé par l’Opposition échoue


Des Kényans brandissant un portrait de Raila Odinga | © Marco Longari / AFP

Politique Kenya – Après les dernières élections présidentielles au Kenya, les partis de l’Opposition ont appelé au boycott leurs résultats contestés. Cet appel a été largement ignoré par les populations qui ont décidé de retourner travailler ce lundi 14 août.

En dépit de l’appel au boycott lancé par l’Opposition, les Kenyans se sont rendu sur leurs lieux de travail ce lundi 14 août. En effet, l’Opposition kényane a fortement contesté les résultats aux dernières élections présidentielles. Les leaders de l’Opposition ont ainsi appelé à un boycott général. Un appel qui a été largement ignoré par les populations.

Kenya, l’échec d’un boycott

Les résultats officiels donnent vainqueur le Président sortant Kenyatta avec 54% des votes. Un score que son principal adversaire, Raila Odinga, et les autres membres de l’Opposition réfutent. L’appel au boycott aurait dû être une démonstration de force populaire. Toutefois, cela ne sera pas le cas. En effet, les populations ont vite fait de reprendre leurs activités habituelles. A Nairobi et à Kisumu, villes mortes quelques jours après les élections par peur d’éventuelles violences, les commerces sont à nouveau ouverts. Les bus et autres transports en commun sont de nouveau opérationnels.

Cet échec pourrait s’expliquer en partie par les tensions observées en après les présidentielles de 2007. En effet, le bilan des violences à cette période fait état d’environ 1200 morts et plus de 600.000 déplacées. Une ONG kényane évoque un bilan de 24 morts, tués par arme à feu par la police, depuis les élections du 8 août dernier. Les volontaires de la Croix Rouges quant à eux disent avoir traité 177 blessés, dont 108 blessés graves. En dépit de ce boycott non abouti, les partisans de Raila Odinga si disent prêts à suivre les directives de leurs leaders.


Leave a Comment