Share

Santé : lancement d’essais cliniques pour un nouveau remède antipaludéen : le KAF516


Le groupe pharmaceutique Novartis lance des essais clinique pour un nouveau remède anti-palu © REUTERS/Arnd Wiegmann/File Photo

Santé Afrique (APN) – Le groupe pharmaceutique Novartis et Medicines for Malaria Venture (MMV) ont annoncé lundi 21 août 2017 le lancement d’une étude clinique pour le KAF156, médicament antipaludéen nouvelle génération capable de traiter les souches pharmacorésistantes du parasite du paludisme.

Le nouveau médicament se base sur un composant nommé KAF156, et a pour objectif, selon les responsables de Novartis, de « venir à bout du paludisme, notamment en luttant contre les souches parasitaires qui résistent aux médicaments, mais aussi en bloquant la transmission du parasite ».

L’étude testera l’efficacité du KAF156 en combinaison avec une nouvelle formulation améliorée de l’antipaludéen luméfantrine. Les premiers essais ont commencé dans un centre au Mali et seront étendus au cours des prochains mois à seize autres centres répartis entre neuf pays. Pays situés sur le continent africain ainsi qu’en Asie.

Objectif : éradiquer le paludisme

Les différents essais permettront de tester différents dosages et permettront d’évaluer la possibilité d’une dose unique pour toutes les tranches d’âges.

Actuellement en phase IIa (phase intermédiaire de tests pour les nouveaux médicaments), les essais du KAF516 ont démontré que cette nouvelle génération de traitement contre le paludisme agissait rapidement mais aussi à des stades différents dans le cycle de vie du parasite.

Ainsi, il permet d’élino-mining rapidement le plasmodium falciparum et le plasmodium vivax, les deux parasites responsables de la majorité des décès imputables au paludisme. En outre, le KAF516 après les études tests permettrait d’élino-mining l’infection paludéenne, de même que les souches résistantes. Il rendrait possible le blocage de la transmission du parasite responsable du paludisme.

Les cas de résistance à l’artémisinine, médicament traitant actuellement le paludisme, sont apparus en Asie et quelquefois en Afrique. Les essais cliniques du KAF516 sont alors d’une importance capitale tant il permettrait une grande avancée médicale.

Le nouveau médicament est donc attendu impatiemment afin de combattre la résistance croissante du parasite aux traitements actuels.


Leave a Comment