Share

Le Maroc deviendra membre de la CEDEAO en décembre


Le Maroc dans la CEDEAO
Visite du roi Mohammed VI du Maroc au président ivoirien Alassane Ouattara, le 24 février 2017. © Sia Kambou / AFP

Maroc (Africapostnews) — Un responsable de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a indiqué que le Maroc bouclera son adhésion au sein de l’organisation en décembre, après une rencontre avec le chef de la Diplomatie marocaine à Rabat.

C’est en février dernier que le Maroc par l’entremise du roi Mohamed VI avait exprimé son souhait de rejoindre la CEDEAO. Cette demande qui avait fait débat, a été traitée lors du 51ème sommet de l’organisation. En définitive, le Maroc fera bel et bien partie de la CEDEAO et ce à compter du 16 décembre, selon un responsable de l’organisation peu après sa rencontre avec le ministre marocain des Affaires étrangères.

« La démarche du Maroc pour son adhésion à la CEDEAO est sur la bonne voie et va être confirmée (…) le 16 décembre prochain à Lomé » a indiqué Marcel de Souza, le président de la Commission de la CEDEAO. Il a tenu à préciser que cet accord impliquait « la libre circulation des biens, des services, des personnes et des capitaux ».

Un membre de la CEDEAO au nord de l’Afrique

Pourtant, lors d’une interview donnée il y a quelques mois sur RFI, Marcel Alain de Souza écartait au premier abord l’idée d’une adhésion à part entière. Il parlait d’intégrer le Maroc comme un « associé privilégié ». Aussi, il ajoutait que géographiquement le Maroc ne fait pas partie de la région et évoquait le deux poids, deux mesures car le Tchad s’était vu refuser l’adhésion. Toutefois, ce dernier a indiqué que la réponse revenait aux Chefs d’état.

De leur côté, les chefs d’état des pays membres de la CEDEAO (15 pays) ont répondu favorablement à la doléance du Maroc. De plus, ils ont ajouté que l’arrivée du Maroc était dans l’intérêt des deux parties.

Nasser Bourita, le ministre marocain des Affaires étrangères s’est réjouit de cette décision qui vient « couronner l’historique des relations qui ont toujours lié le Maroc, les pays d’Afrique de l’Ouest et la CEDEAO ». En outre, dans une correspondance, le roi Mohamed VI a affirmé que la Maroc était disposé à adopter la future monnaie de la CEDEAO


Leave a Comment