Share

Gabon : bombes lacrymogènes et grenades assourdissantes pour les partisans de Jean Ping


© RFI

News Gabon (Africapostnews) – À l’appel de Jean Ping et de sa coalition, des centaines de partisans de l’opposition se sont réunis à Libreville.

La manifestation qui était initialement prévue au Collège Ntchorere, l’un des lieux habituels où l’opposition organise des réunions publiques, a été délocalisée dans la journée. Peu avant 14h, l’heure annoncée de la manifestation, des véhicules de polices ont pris position devant le portail du collège et dans les rues adjacentes.

Pour contourner ce blocage, Jean Ping avait invité ses partisans à se retrouver finalement à son QG des charbonnages d’où est partie une marche.

Les militants de l’opposition ont marché quelques centaines de mètres en direction de l’aéroport avant l’interposition des forces de sécurité qui ont tiré des grenades lacrymogènes et assourdissantes.

Ce week-end, le gouvernement annonçait que Jean Ping et tous les leaders de l’opposition qui lui sont proches font l’objet d’une mesure d’interdiction de quitter le territoire. À ce jour aucune décision officielle ne leur a été notifiée. Cependant, les anciens ministres Albert Ondo Ossa et Casimir Oyé Mba se sont vu interdire d’accès à bord de vols internationaux où ils étaient enregistrés ce week-end.


Leave a Comment