Share

Manifestations au Togo : le gouvernement expulse une journaliste, le parlement en session extraordinaire


Faure Gnassingbe
Faure Gnassingbe © ISSOUF SANOGO / AFP

Togo (Africapostnews) – Après les manifestations de l’opposition du 6 septembre qui ont notamment réuni plus de 100 000 personnes à Lomé, la capitale, le gouvernement a réagi en expulsant la journaliste Emmanuelle Sodji, correspondante locale de TV5 Monde et de France24.

La journaliste Emmanuelle Sodji s’est vue retirée son accréditation par les autorités togolaises qui lui ont demandé dans la foulée de quitter le pays. Le gouvernement a très peu apprécié les images diffusées par les médias français sur les manifestations de l’opposition et la contestation contre le régime.

Le retrait de l’accréditation d’Emmanuelle Sodji est intervenue 24h après la décision du gouvernement de couper internet dans le pays. Le seul moyen d’accéder à internet au Togo est actuellement est de passer par des réseaux privés, souvent mis en place par des entreprises. Cependant, malgré ce blackout, la diaspora togolaise s’active sur les réseaux sociaux pour faire circuler les informations sur ce qui se passe dans le pays.

Après les rassemblements de l’opposition à travers le pays pour réclamer la mise en place de réformes démocratiques et la démission du président Faure Gnassingbe, un communiqué convoquant le parlement en session extraordinaire a été publié. Ladite session devrait s’ouvrir le 12 septembre pour plancher sur l’avant-projet de réforme de la Constitution.

Bien que le gouvernement annonce vouloir revenir aux élections à 2 tours et à la limitation des mandats présidentiels, l’avant-projet ne contient aucune disposition sur la rétroactivité du projet de texte. Ainsi, le Président Faure Gnassingbe, au pouvoir depuis 2005, pourra se présenter à nouveau en 2020 et en 2025 si le texte est adopté.

La journée du jeudi s’annonce également agitée. L’opposition appelle à nouveau à manifester et la tension est toujours palpable dans le pays où l’opposition se montre de plus en plus déterminée. Le pouvoir craint des dérapages.


1 Comment on this Post

  1. Quittee tous avanti que tous vous quittent ,
    Mais voilà la parole d’un banqyier a un client qui lui veux que l’amitier.ce jeudi

    Répondre

Leave a Comment